Des matières premières neuves sur la base des déchets disponibles

Vanheede Environment Group transforme chaque année quelque 800 000 tonnes de déchets et de matières résiduelles en près de 450 000 tonnes de matières premières neuves. 89% des déchets que l'entreprise collecte sont recyclés ou réutilisés. Cette éco-entreprise, dont le siège social est établi à Wervik, entend devenir un pivot de l'économie circulaire.

Des matières premières neuves sur la base des déchets disponibles

Établie à Wervik, Vanheede Environment Group est une entreprise familiale active depuis 50 ans déjà dans le secteur de déchets et du recyclage. " Nous souhaitons donner une seconde vie utile à un maximum de matériaux ", précise le CEO Dieter Grimmelprez. " Ces cinq dernières années, nous remarquons également que de plus en plus d'entreprises manufacturières s'intéressent à ce type d'activités. C'est en soi une bonne nouvelle, car en fin de compte, les nouvelles matières que nous produisons doivent aussi trouver acquéreur. "

Partager

Nous souhaitons donner une seconde vie utile à un maximum de matériaux.

Les matières plastiques restent un problème

L'entreprise investit dans l'innovation et dans la connaissance des matériaux. David Vanheede, CEO : " L'équipe R&D comprend, au total, 40 collaborateurs qui recherchent constamment de nouvelles applications. Des programmes sont actuellement consacrés, entre autres, au développement de nouveaux carburants capables de se substituer aux carburants fossiles et à un tri et un recyclage plus efficaces des matières plastiques. "

Lire aussi : 98% de recyclage lors de la démolition du siège social

David Vanheede

David Vanheede © Joost Joossen

Ce sont surtout les matières plastiques qui restent problématiques. " Une grande quantité du plastique actuel est très difficile, voire impossible à recycler. Nous devons donc agir à la source, auprès des producteurs de plastique. Je crains que des initiatives législatives soient nécessaires pour faire bouger les choses. Car le marché en lui-même n'est encore que trop peu demandeur. "

La logique inverse

Vanheede Environment Group s'est spécialisée dans une série de domaines liés au recyclage et à la connaissance des matériaux. L'entreprise a ainsi pu étendre ses activités à l'Europe. " Nous avons développé plusieurs procédés uniques, comme un carburant qui aide l'industrie de la chaux et du ciment à remplacer les carburants fossiles et à réduire ses émissions de CO2, " insiste Dieter Grimmelprez.

Dieter Grimmelprez

Dieter Grimmelprez © Joost Joossen

David Vanheede entend poursuivre sur cette voie : " Notre métier devient de plus en plus technique et de plus en plus complexe. La mobilisation des flux adéquats gagne également en importance. Nous inversons la logique traditionnelle. En fonction de la matière première dont ont besoin nos clients, nous cherchons les déchets qui nous permettent de fabriquer et de fournir cette matière première. Je pense que l'évolution vers une économie circulaire ne fera que s'accélérer au cours des années à venir. "

Nos partenaires