" Davantage qu'un concours de beauté "

" Nous ne considérons pas les Best Managed Companies (BMC) comme un concours de beauté que l'on remporte une seule fois, mais comme la pierre de touche extérieure de notre politique ", estime Peter s'Jongers, CEO de Protime. " En tant qu'entreprise en pleine expansion, nous estimons qu'il est très important sur un plan stratégique d'être bien gérés et de continuer à l'être. Le fait de pouvoir nous faire encadrer par des professionnels externes constitue une plus-value importante. "

" Davantage qu'un concours de beauté "

© Koen Vandecraen

s'Jongers a fondé Protime en 1995 avec deux de ses collègues. " Entre-temps, nous sommes devenus leader du marché et sommes implantés aux Pays-Bas, en France et au Luxembourg. Protime est spécialisée dans les applications RH (enregistrement des temps, planification du personnel, gestion des accès et plateformes collaboratives). Bref, tout ce qui touche aux personnes et au temps. Au fond, nous sommes un éditeur de logiciels, même si nous donnons évidemment aussi tout le conseil et le matériel (comme les lecteurs de badges) pour assurer le bon fonctionnement de nos applications. Nous sommes des généralistes : toute entreprise qui emploie du personnel est un client potentiel. "

" Rien qu'au cours de l'année écoulée, nous avons recruté 50 collaborateurs. Entre-temps, nous comptons 250 salariés. Pour une entreprise en croissance comme la nôtre, notre préoccupation majeure est de trouver les bons talents et de les intégrer dans notre société. Certes, une telle situation engendre aussi des troubles de croissance. "

Durant six années consécutives, Protime a été élue dans les Best Places to Work. s'Jongers: " Nous entendons être un bon employeur. Tout comme cette enquête RH annuelle de Vlerick se révèle intéressante pour confronter notre politique RH, la possibilité de faire évaluer notre organisation et notre management par une organisation externe comme Deloitte constitue une chance unique. Car même si nous considérons nous-mêmes que nous sommes bien organisés et gérés, nous ne voulons pas tomber dans le piège du nombrilisme. "

" Davantage qu'un concours de beauté "

Auto-évaluation

Gregory Struyf, CFO de Protime, voit cette reconnaissance comme BMC surtout comme une confirmation. " Le concours évaluait l'innovation, la stratégie, la culture et la santé financière. Quatre dimensions dans lesquelles nous avons fait nos preuves. Cela fait 23 ans que nous sommes une société financièrement saine et en croissance. De même, au niveau de la culture d'entreprise, nous sommes depuis longtemps dans le bon comme le prouvent les Great Places to Work. Et sur le plan de l'innovation, nous investissons beaucoup de temps et de moyens pour rester leader du marché. Ce BMC nous correspond parfaitement. "

" Nous avons certes été obligés de prendre du recul et de cartographier à nouveau nos processus pour nous-mêmes ", enchaîne s'Jongers. " Grâce au bon coaching de Deloitte, l'évaluation a été rapide. Aucun point sensible que nous devions absolument régler n'a été mis en lumière. " Struyf : " Que du contraire. L'évaluation nous a fait prendre conscience du chemin déjà parcouru et de la bonne communication avec notre personnel. Nous avons déjà une structure organisationnelle aussi horizontale que possible qui donne à nos collaborateurs la liberté d'innover. Cette conjonction d'une stratégie claire, d'une communication intensive et d'un espace d'innovation est cruciale pour permettre de concrétiser année après année notre ambition de poursuite de la croissance. "

" C'est parfaitement exact ", confirme s'Jongers. " Sachant que nous nous développons à un tel rythme, nous sommes obligés de communiquer beaucoup. Je peux m'imaginer que des entreprises qui évoluent moins rapidement en éprouvent moins le besoin. "

Partager

La BMC nous a obligés à prendre du recul et de cartographier à nouveau nos processus pour nous-mêmes.

Employeur attractif

Croître est une chose, mais attirer les bons talents et les conserver en est une autre. S'Jongers : " La guerre des talents fait rage et je pense que nous sommes encore loin d'en voir la fin. A ce jour, nous avons réussi à trouver les bonnes compétences. Avec comme avantage que nous recrutons la grande majorité de ces personnes par nos propres canaux, sans l'intervention d'un recruteur. Cela fait une sérieuse différence sur le plan budgétaire, ce qui est particulièrement bienvenu pour une petite PME comme la nôtre, mais surtout encourageant dans la mesure où il cela résulte d'une campagne de publicité de bouche à oreille. Nous sommes parvenus à être un employeur attractif en dépit du fait que nous soyons actifs dans une niche qui n'est pas particulièrement séduisante à première vue. C'est grâce au fait que nous investissons beaucoup dans notre culture d'entreprise. "

" Davantage qu'un concours de beauté "

Struyf : " Nous sommes convaincus que notre image s'en trouvera encore améliorée grâce à la combinaison des Best Managed Companies et des Great Places to Work. Ce qui nous intéresse également, c'est la fertilisation croisée du programme de gestion dans la mesure où il s'agit des prémices d'une nouvelle communauté professionnelle. "

Voulez-vous lire les histoires des autres Best Managed Companies? Découvrez-les dans notre dossier.

Nos partenaires