" Continuer à apprendre "

" Nous sommes très heureux de pouvoir mettre en avant nos points forts avec ce titre de Best Managed Company, mais nous avons tout autant apprécié le benchmarking externe qui a précédé et qui a attiré notre attention sur quelques domaines où nous pouvons encore nous améliorer ", explique Pedro Matthynssens, CEO de Vanbreda Risk & Benefits. " Il ne s'agit pas d'un award ponctuel, mais d'un trajet business. Je m'attends d'ailleurs à voir dans les cinq prochaines années naître de nouvelles perspectives grâce au BMC. "

" Continuer à apprendre "

Plutôt que le point d'orgue d'une compétition, Matthynssens considère le concours des Best Managed Companies comme une plateforme d'apprentissage. " Rien que le questionnaire reçu de Deloitte s'est révélé particulièrement utile et intéressant dans la mesure où ils souhaitaient avoir une vue relativement complète de notre entreprise dans le cadre de questions particulièrement pertinentes. Il ne s'agissait pas seulement d'une enquête puisqu'au cours de l'année écoulée, nous avons souvent dialogué avec eux sur des thèmes importants. Au final, un trajet préparatoire complet a permis d'attirer notre regard sur ce qui devait être pour nous des points d'attention, à savoir tout ce qui concerne le processus d'innovation, la mise en oeuvre des compétences adéquates et une structure organisationnelle moins hiérarchique. "

" Continuer à apprendre "

© Joren De Weerdt

Position unique

Vanbreda Risk & Benefits est, pour reprendre les termes exacts de Matthynssens, " l'exception qui confirme la règle. " En effet, le courtier en assurances est uniquement spécialisé dans les assurances d'entreprise et compte des dizaines de milliers d'entreprises belge parmi sa clientèle. Pourtant, il entre en concurrence directe avec les trois grands acteurs globaux, les fameux courtiers WAN (Willis, Aon et Marsh). " Nous faisons jeu égal en tant que courtier indépendant belge avec ce top trois. La clé de notre succès ? Notre modèle unique. Nous sommes très forts dans le service aux PME locales. Cela exige une méthode de travail spécifique où nos account managers nouent de bonnes relations personnelles avec nos clients. Grâce à un contact étroit et très fréquent, nous parvenons à nous distinguer et à offrir un service premium. Pour les acteurs mondiaux, une telle approche ne serait pas impossible, mais difficile. Ils nous envient notre position de force sur le segment des clients locaux où nous avons fait notre place. Pourtant, cela ne nous empêche pas de pouvoir convaincre nombre de grandes multinationales, d'organisations sans but lucratif et d'administrations publiques de notre approche relationnelle liée à un service premium. Grâce à notre système Third Party Administration unique, nous gérons en outre les plans médicaux et d'indisponibilité au travail de 1,1 milllion d'affiliés pour le compte de grandes entreprises et de compagnies d'assurances. "

" Une telle position unique représente également un plus dans les défis liés à la numérisation qui transforme fondamentalement notre secteur. Certes, nous ne devons pas sous-estimer les moyens mis en oeuvre dans la technologie par les acteurs globaux, mais nous investissons nous aussi massivement dans le numérique et la robotisation. En outre, nous y parvenons en répondant au plus près aux besoins du marché local, à la législation locale et au reporting financier local. "

" Continuer à apprendre "

L'innovation comme clé

Toujours selon Matthynssens, cet élément a joué un rôle dans la nomination de Vanbreda Risk & Benefits comme Best Managed Company. " Je pense que nous obtenons de bons résultats au niveau de la stratégie et des initiatives d'innovation. Le premier feedback que nous ayons reçu était remarquable, du style : 'Vous êtes un courtier en assurances, mais vous excellez dans l'innovation'. Ce 'mais' est important. Le monde extérieur ne s'attend manifestement pas à ce que nous nous intéressions à un tel point à la technologie et à l'innovation étant donné que nous sommes 'seulement' un courtier en assurances. Je pense que le jury a senti un vent de fraîcheur en voyant le nombre d'initiatives que nous avons lancées. "

Partager

Le monde extérieur ne s'attend manifestement pas à ce que nous nous intéressions à un tel point à la technologie et à l'innovation.

" La numérisation a évidemment un impact sur la nature du travail de nos 580 collaborateurs. Nous les impliquons étroitement car cette évolution s'inscrit dans une gestion du changement réussie. La moitié des initiatives concerne l'amélioration des conditions de travail de nos employés. C'est ainsi que la robotisation réduit la charge de travail, spécialement durant les pics saisonniers. Si vous parvenez à bien communiquer sur la question, les collaborateurs comprendront les avantages de l'innovation. "

" BMC nous donne un coup de pouce. En interne, nos collaborateurs seront fiers de cette reconnaissance externe, mais je pense que celle-ci nous aidera également dans nos relations avec nos clients et dans nos activités commerciales. Et ce n'est pas négligeable dans la mesure où nous sommes dans une phase de croissance soutenue que nous espérons bien poursuivre. "

Voulez-vous lire les histoires des autres Best Managed Companies? Découvrez-les dans notre dossier.

Nos partenaires