" Collaborer avec des start-ups accélère l'innovation "

Le monde change tellement vite que l'innovation n'a rien d'évident dans les grandes entreprises. Pour accélérer le processus d'innovation et réagir plus vite aux nouvelles attentes des clients, de plus en plus de grandes multinationales se lancent dans des partenariats avec des start-ups.

" Collaborer avec des start-ups accélère l'innovation "

© Vivian Hertz

C'est le cas de BNP Paribas Fortis où les équipes ont endossé le costume de l'innovation pour relever les défis d'une époque marquée par la disruption. Voici quelques années, la banque a lancé " Home for Innovation ", un incubateur interne pour les initiatives émanant des collaborateurs. " Nous voulons que le concept d'innovation vive chez tous les employés de la banque et leur donner l'opportunité de concrétiser des idées innovantes ", explique Olivier Peeters.

La banque est aussi partenaire structurel de Co.Station, une sorte de village digital qui propose aux start-ups et aux scale-ups d'accélérer leur développement, tant à Bruxelles qu'à Gand. La banque est, par ailleurs, un des piliers du hackathon international que le Groupe BNP Paribas organise tous les ans. Sa troisième édition s'est déroulée début juin, simultanément dans pas moins de dix villes du monde, dont Bruxelles.

Banque et start-up : tout le monde y gagne

Olivier Peeters, BNP Paribas Fortis : " Nous voulons collaborer avec des start-ups et scale-ups pour accélérer notre innovation. "

Olivier Peeters, BNP Paribas Fortis : " Nous voulons collaborer avec des start-ups et scale-ups pour accélérer notre innovation. " © Vivian Hertz

Cet hackathon international a rassemblé à Bruxelles pas moins de 17 start-ups et scale-ups, représentant une centaine de jeunes entrepreneurs. Olivier Peeters : " Ces starters ont pu se concerter pendant trois jours avec une cinquante experts de la banque : dans les domaines du business, de l'IT ou encore du marketing. Ces experts sont, en effet, en mesure de relayer les besoins concrets des clients. L'objectif consiste ensuite à imaginer ensemble des idées de nouveaux produits et services. "

" Nous considérons cette approche comme gagnante pour les deux parties. Nous faisons bien sûr appel au talent des petits génies des fintechs, mais nous disposons nous-mêmes d'un grand savoir-faire dans le développement d'applications sûres et fiables à 100 %. Les start-ups et scale-ups peuvent donc développer quelque chose de très concret en se fondant sur leur propre expertise, améliorer leur produit et, qui sait, devenir fournisseur de la banque ", souligne Peeters.

Aucun perdant

Un intense travail exploratoire et de sélection a précédé le hackathon. Pour l'édition 2017, 17 start-ups et scale-ups belges, estoniennes, françaises, israéliennes, polonaises et américaines ont finalement été sélectionnées parmi une soixantaine de candidats. Deux start-ups ont décroché le gros lot : Smovin, une plateforme pour la gestion en ligne des contrats de location dans la catégorie des solutions B2C et Smartbeam, dans la catégorie B2B, avec une plateforme de suivi des crédits et des projets des promoteurs immobiliers. Elles auront l'opportunité de présenter leur idée au siège central de BNP Paribas, à Paris. Un prix d'incitation de 10 000 euros a aussi été attribué à Manual.to et à Kudujad.io pour la conception d'un prototype. La start-up Say a, quant à elle, été récompensée pour avoir été l'équipe ayant fait preuve de la plus grande implication pendant le hackathon. Le prix ? Un voyage pour visiter Google Dublin.

La start-up Smovin, une plateforme pour les propriétaires qui souhaitent mettre des biens immobiliers en location, est sortie lauréate dans la catégorie des solutions B2C.

La start-up Smovin, une plateforme pour les propriétaires qui souhaitent mettre des biens immobiliers en location, est sortie lauréate dans la catégorie des solutions B2C. © Vivian Hertz

Smartbeam, lauréate dans la catégorie B2B: " Ce hackathon nous a permis de poursuivre la concrétisation de notre projet Smartbeam. "

Smartbeam, lauréate dans la catégorie B2B: " Ce hackathon nous a permis de poursuivre la concrétisation de notre projet Smartbeam. " © Vivian Hertz

" Mais il n'y a aucun perdant, lors d'un tel événement. Et pour cause : les idées développées pendant un hackathon sont parfois reprises par la banque à une étape ultérieure ", rassure Olivier Peeters. " Je pense, par exemple, à Stumber, une start-up qui développe des réseaux sociaux pour des organisations et des communautés. Elle a participé au précédent hackathon, mais ne l'a pas gagné. Nous avons toutefois finalement décidé de collaborer avec elle afin de concevoir un outil pour notre communication interne. Cette collaboration se poursuit encore et Stumber a ainsi acquis un grand savoir-faire sur les tenants et les aboutissants d'une grande organisation. "

MIT Innovator of the Year

BNP Paribas entend stimuler l'innovation hors de son organisation de différentes manières. La banque soutient ainsi l'édition belge de " MIT Innovators Under 35 ". Pour la troisième année consécutive, le très renommé institut américain MIT se met en quête de l'Innovator of the Year belge. Le lauréat belge aura l'opportunité de participer, cet automne, à l'assemblée européenne qui rassemblera les 35 jeunes les plus innovants d'Europe.

Lisez ici tous les articles de ce dossier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires