Co.Station, pépinière de l'innovation externe

Le hackathon international s'est déroulé chez Co.Station, un espace de co-working inspirant et situé au coeur de Bruxelles, à deux pas de la Gare Centrale. " Mais nous sommes bien plus que ça ! ", affirme Wouter Remaut, CEO. " Nous proposons une plateforme qui interconnecte les start-ups, les scale-ups et les grandes entreprises à la recherche d'innovation externe. "

Co.Station, pépinière de l'innovation externe

© Vivian Hertz

La troisième édition du BNP Paribas International Hackathon a eu lieu simultanément dans 10 dix villes à travers le monde, dont Bruxelles et plus précisément au Co.Station. Wouter Remaut, CEO : " Au sein de notre réseau, nous sommes partis à la recherche de start-ups et de scale-ups pertinentes et capables d'apporter une réponse aux défis formulés par BNP Paribas Fortis en matière d'innovation. Au final, plus de 60 candidats se sont présentés pour participer à cet évènement. Nous en avons repassé un entretien avec 36 d'entre elles, et en fin de compte, 17 start-ups et scale-ups belges, estoniennes, françaises, israéliennes, polonaises et américaines ont été retenues. "

Un écosystème digital

Cette dimension internationale illustre aussi d'emblée pourquoi Co.Station est bien plus qu'un incubateur qui propose de l'espace de bureau. " Nous avons mis sur pied un écosystème digital où les start-ups et les scale-ups continuent à se développer et à croître à leur rythme. Un de nos atouts est de les mettre en rapport avec de grandes entreprises qui recherchent des partenaires externes pour accélérer leur innovation. Le Co.Station, c'est un peu la Suisse de l'innovation externe : un espace où les différentes parties intéressées peuvent entrer en contact les unes avec les autres et, en toute sérénité (hors des murs traditionnels des entreprises), trouver la plus-value mutuelle qu'elles peuvent s'apporter ", explique Remaut.

Wouter Remaut, CEO de Co.Station: " Nous avons mis sur pied un écosystème digital où les start-ups et les scale-ups continuent à se développer et à croître. "

Wouter Remaut, CEO de Co.Station: " Nous avons mis sur pied un écosystème digital où les start-ups et les scale-ups continuent à se développer et à croître. " © Vivian Hertz

L'initiative combine un espace de co-working doté de bureaux, où les start-ups et les scale-ups qui ont déjà un projet concret peuvent trouver un toit. " Ici, nous entendons faciliter la croissance rapide, mais aussi accompagner ces starters. Vous trouverez chez nous des noms tels que Belgian Mobile ID, Unbox et Enviso. Nous formons aussi une communauté où toutes les start-ups interagissent en permanence et apprennent les unes des autres. Cette approche s'inscrit aussi dans notre vision d'un écosystème plus large. "

Trouver des programmeurs à côté

Pour booster la croissance des starters, Co.Station collabore à Bruxelles avec 'Le Wagon', une organisation qui anime des bootcamps afin de former de nouveaux développeurs et hébergée au Co.Station. Wouter Remaut : " Un des grands problèmes de nos jeunes pousses est qu'elles ont du mal à trouver de bons programmeurs. Il y en a trop peu dans notre pays et devoir en chercher à l'étranger est souvent aléatoire et une grosse perte de temps. Nous avons donc fait appel à 'Le Wagon'. Ils forment des gens désireux de donner un nouveau tournant à leur carrière en les formant à la programmation en neuf semaines. Du pain bénit pour nos starters, car elles recrutent pratiquement dans le bureau d'à côté. "

Co.Station, pépinière de l'innovation externe

© Vivian Hertz

Co.Station a vu le jour il y a quelques années à Bruxelles et bénéficie depuis du soutien de BNP Paribas Fortis, d'EY, de Proximus, de SD Worx et d'USG. " Autant de grandes entreprises qui croient en l'innovation externe avec des starters. Elles contribuent à la croissance de ces entreprises technologiques, notamment parce qu'elles peuvent aussi toucher des clients potentiels à travers leur réseau. Notre ambition est d'aller encore plus loin sur ce plan et d'être présents dans toujours plus de villes, en marge de Bruxelles et Gand. Le travail est donc loin d'être fini ", conclut Wouter Remaut.

Lisez ici tous les articles de ce dossier.

Nos partenaires