" Ce prix est tourné vers l'avenir "

Les membres du jury s'engagent à être rigoureux, mais équitables. Et les Best Managed Companies n'échappent pas à la règle, que du contraire. Les sept entreprises récompensées ont été mises sur le gril par Françoise Chombar (CEO & cofondatrice de Melexis), Rik Vera (Président et cofondateur de nexxworks) et Geert Noels (Fondateur & économiste d'Econopolis). Le trio a prononcé non seulement un jugement holistique, mais y ajouté sa propre touche : Chombar a veillé aux capacités et à la diversité du management, Vera s'est assuré que les entreprises étaient suffisamment future proof et Noels s'est plongé dans les chiffres.

" Ce prix est tourné vers l'avenir "

© Getty Images/iStockphoto

Qu'avez-vous surtout vérifié ?

Françoise Chombar: " Nous cherchions des récits inspirants, mais davantage encore des entreprises ayant intégré le long terme. Qui appréhendent l'innovation de manière structurelle. Il s'agit non seulement de succès aujourd'hui, mais aussi de la manière de continuer à réussir au fil des années. Les quatre piliers qui caractérisent les Best Managed Companies représentent un instrument de mesure idéal pour s'assurer qu'un modèle d'entreprise est sustainable dans un monde en rapide évolution. "

Geert Noels: " Les performances financières constituent évidemment un facteur important, mais nous avons insisté sur la conjonction de ces quatre piliers. C'est ainsi qu'il est possible de voir si le succès d'une entreprise est temporaire parce qu'elle surfe sur une vague favorable ou qu'elle a mis en place des structures et des processus susceptibles de résister à une tempête. "

Rik Vera: " Certes, il n'y a jamais de certitude absolue, mais nous voulions avoir suffisamment de garanties que les entreprises récompensées sont capables de rester encore d'ici sept ans une Best Managed Company. Ma priorité ? Les entreprises sont-elles future proof ? Dans quelle mesure anticipent-elles déjà le nouveau monde de demain, lequel sera fondamentalement différent de celui d'aujourd'hui ? Observent-elles le paysage pour déceler de nouvelles opportunités et menaces ? "

Françoise Chombar

Françoise Chombar © Andreas Gijbels

Si personne ne sait vraiment de quoi 'demain' sera fait, il se révèle difficile d'estimer si l'entreprise est prête à affronter l'avenir.

RV: " C'est exact, mais il est possible de voir comment une entreprise a abordé de nouvelles situations au cours des dernières années. Si une entreprise y parvient, on peut supposer qu'elle a intégré intentionnellement cette approche dans son style de management et qu'elle a apporté une certaine flexibilité dans son organisation. Pour l'entreprise qui n'a pas franchi ce cap, le scénario Kodak risque de se répéter. En effet, Kodak avait un modèle organisationnel extrêmement fort, mais s'est totalement trompée sur les changements numériques. Exit donc Kodak. On peut se laisser aveugler. "

Il semble que les entreprises familiales aient une certaine avance?

FC: " L'un des atouts principaux d'une entreprise familiale ou d'une entreprise ayant un actionnaire de référence est de pouvoir généralement s'intéresser davantage au long terme. Une entreprise cotée en bourse avec un free float complet agit tout-à-fait différemment. Parfois au point que l'on peut se poser la question de savoir si les intérêts de la direction et ceux de l'entreprise sont en parfaite adéquation. "

Rik Vera

Rik Vera

Les candidats vous ont-ils surpris par un modèle commercial performant ?

RV: " Je ne les connaissais pas parfaitement jusqu'alors, mais je suis convaincu que chacune des sept Best Managed Companies peut non seulement faire valoir une gestion solide aujourd'hui, mais qu'elle a le potentiel et les capacités de s'inscrire parfaitement dans l'évolution des changements profonds qui interviennent sur son marché. "

FC: " Honnêtement, je suis impressionné par la qualité de tous les candidats, et même des entreprises qui n'ont pas encore reçu le titre de Best Managed Company. Rien que le fait qu'elles osent se présenter comme candidat est une preuve qu'elles ont adopté la bonne attitude. Il ne s'agit d'ailleurs pas uniquement du titre - même si c'est évidemment une belle récompense finale -, mais aussi et surtout du parcours pour y parvenir qui se révèle être utile. Je voudrais dès lors les encourager à être à nouveau candidates cette année et les années à venir et à travailler d'ores et déjà sur les quatre piliers, lesquels constituent un cadre extrêmement solide. "

GN: " Les entreprises qui estiment ne pas entrer en ligne de compte ne se porteront évidemment pas candidates. En d'autres termes, il existait par nature déjà une sorte de pré-sélection. Comme Françoise l'a très bien dit : nous voulons veiller à ce qu'une entreprise qui n'a pas reçu le label cette année ne se considère pas comme perdante. Ce serait totalement faux dans la mesure où il s'agit précisément d'entreprises qui sont sur la bonne voie pour obtenir cette récompense dans les prochaines années. On a trouvé des entreprises vraiment très dynamiques parmi les candidats. "

Geert Noels

Geert Noels © Frank Toussaint

Les Best Managed Companies ne sont pas une récompense comme les autres. Il s'agit d'un programme business qui cible le long terme et constitue la base d'une nouvelle communauté internationale. Une initiative bienvenue ?

RV: " Je travaille beaucoup aux Pays-Bas où les Best Managed Companies existent depuis un certain temps déjà et où j'ai été étroitement impliqué dans la Semaine de l'Entrepreneur où le knowledge brokerage occupe une place centrale. Il s'agit là d'un phénomène qui est encore trop peu connu en Belgique. Ici, lorsque nous avons des connaissances, nous avons vite tendance à nous replier sur nous-mêmes et à nous dire 'Cela m'appartient !' Par crainte de voir quelqu'un d'autre s'en emparer, alors que les choses peuvent évoluer autrement. Plus on partage, plus on devient intelligent. Je suis particulièrement heureux de voir les Best Managed Companies s'imposer désormais aussi en Belgique. "

GN: " Il s'agit d'un beau départ sur lequel il faudra continuer à capitaliser. L'étape suivante consiste à encourager davantage d'entreprises encore et à faire grandir la communauté. Je pense que d'autres entreprises vont pouvoir s'identifier à une ou plusieurs Best Managed Companies récompensées cette année - il s'agit quand même d'un échantillon aussi riche que varié - et qu'elles se sentiront incitées à participer. "

FC: " Chaque award a ses mérites. Récompenser une année une entreprise ou un entrepreneur est idéal dans la mesure où il est bon d'avoir des modèles. Un label de qualité comme les Best Managed Companies est toujours utile puisqu'il met en exergue le long terme et l'avenir, et ne constitue pas seulement une récompense pour des mérites passés. "

Voulez-vous lire les histoires des lauréats Best Managed Companies? Découvrez-les dans notre dossier.

Nos partenaires