Catherine De Wolf: "Déterminer l'empreinte CO2 d'un bâtiment dès la phase de conception"

Bruxelloise de naissance, Catherine De Wolf (25 ans) a fait ses études d'ingénieure civile-architecte à la VUB (Vrije Universiteit Brussel) et à l'ULB (Université libre de Bruxelles) avant de de rédiger une thèse de master sur le Lifecycle Design. "J'ai toujours été intéressée par le côté écologique de l'architecture, comme la réutilisation des matériaux et les architectures à faibles émissions."

Catherine De Wolf: "Déterminer l'empreinte CO2 d'un bâtiment dès la phase de conception"

Catherine De Wolf © Mary-Ann Starr

INNOVATORS UNDER 35 : découvrez les pionniers de demain

Les talents jeunes et innovants méritent la reconnaissance? Telle est depuis 1999 déjà l'ambition d'Innovators Under 35, un prix du prestigieux MIT Technology Review. Avec le soutien de BNP Paribas Fortis, la première édition belge s'est tenue cette année. Le 20 mai, l''Innovator of the Year' et le 'Social Innovator' seront rendus public. Vous nous faisons d'ores et déjà découvrir les candidats.

"Comme je voulais acquérir de l'expérience supplémentaire et m'ouvrir d'autres perspectives à l'étranger, j'ai entamé un nouveau master en Building Technology au MIT, le top mondial dans le domaine des sciences de l'ingénieur. Sur place, j'ai travaillé avec le professeur John Ochsendorf, une autorité dans mon secteur. Sachant que le MIT est l'environnement idéal pour effectuer des recherches dans ma spécialité, j'ai décidé d'y entamer un doctorat."

"En ce qui concerne l'architecture durable, l'attention est surtout concentrée sur le bâtiment lorsqu'il est déjà en service, comme l'efficacité énergétique, mais ce n'est que ces dix dernières années que des recherches sont menées sur le caractère durable de la phase qui précède. Une phase qui commence sur la table de dessin, notamment avec la conception, la structure et les matériaux utilisés. En anglais, on parle de 'embodied carbon', les émissions de CO2 associées à la conception et à la construction d'un bâtiment, par opposition au 'operational carbon' qui porte sur les émissions de CO2 liées à l'utilisation du bâtiment. En tant que ingénieur-architecte en structures, je m'intéresse surtout à la structure du bâtiment. Je souhaite développer un outil qui permette à l'ingénieur en structures ou à l'architecte de dessiner une structure en 3D afin de constater ensuite deux éléments: dans quelle mesure la structure est durable et combien de CO2 est émis par l'utilisation des matériaux et la construction de l'ossature. Ce faisant, ils pourront connaître durant la conception l'impact CO2 de leur projet."

"Notre outil logiciel sera compatible avec les programmes de conception pour architectes et ingénieurs les plus courants. L'essence même de mon projet consiste à évaluer dès la table de dessin l'empreinte CO2 d'un projet architectural. Il s'agit pourtant d'une idée assez triviale. En revanche, son implémentation est évidemment plus complexe. Au niveau de 'carbon assessment' d'un bâtiment en service, nous sommes bien avancé, mais pour ce qui est de la phase de conception, il reste du pain sur la planche. C'est à ce niveau que j'entends m'impliquer."

Vous voulez assister à l'événement MIT le 20 mai à Bruxelles ? Inscrivez-vous ici.

En savoir plus sur:

Nos partenaires