Arne Pauwels : "On met le réfrigérateur solaire au service des agriculteurs de pays en voie de développement"

Réduire le gaspillage alimentaire et aider à la conservation des fruits et légumes en condition extrêmes, tel est le credo d'Arne Pauwels (28 ans). Dans le cadre de son master en développement de produits à l'université d'Anvers, Arne Pauwels a développé une sorte de réfrigérateur autonome et simplifié.

Arne Pauwels : "On met le réfrigérateur solaire au service des agriculteurs de pays en voie de développement"

Arne Pauwels © Tineke De Vos

"Mon point de départ était que l'initiative devait être bénéfique aussi bien pour les fermiers que pour les habitants des pays en voie de développement La FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) estime à 45% des fruits et légumes produits finissent à la poubelle, faute de moyens de conservation adéquats et à cause de fortes températures. Le fait est que les légumes et les fruits commencent à se détériorer immédiatement après la récolte."

"Notre solution se compose d'un espace de stockage doté d'un panneau solaire de 3 watts qui alimente un ventilateur positionné sur une coupe d'eau permettant de rafraichir les récoltes en créant micro-climat stérile. Dans ce système seulement 190 millilitres d'eau par semaine est nécessaire pour fonctionner. Notre produit permet ainsi de maintenir les fruits et les légumes au frais pendant une dizaine de jours et dans un environnement protégé. De cette manière, les agriculteurs locaux peuvent amener une récolte de meilleure qualité sur le marché et ainsi demander des prix plus intéressants. Ils ont également plus de temps pour négocier avec les acheteurs. Nous avons baptisé notre projet WAKATI, ce qui signifie 'temps' en swahili."

"Notre produit se compose globalement d'une tente de 1,50 m x 0,8 m x 0,8 m avec un ventilateur et un panneau solaire, capable de conserver au frais jusqu'à 150 kg de fruits et légumes."

"Entre-temps, WAKATI s'est transformé en une véritable entreprise et nous avons entamé la production. L'objectif est de vendre 12.000 unités en deux ans et d'atteindre l'équilibre financier la troisième année. Pour l'instant, nous sommes trois associés."

"Aujourd'hui, les engrais et l'irrigation dominent le marché, même dans les pays en développement. Ces méthodes consomment toujours plus de ressources naturelles, alors qu'il serait en fait beaucoup plus facile de limiter simplement les pertes plutôt que de chercher à produire toujours davantage. Une avancée, car cela permet aux agriculteurs, et ce sans acheter davantage de terres ou d'utiliser plus d'engrais ou d'eau, d'être au final davantage gagnants."

En savoir plus sur:

Nos partenaires