" Ablynx espère lancer un premier traitement en 2018 "

L'entreprise de biotechnologie gantoise Ablynx est sous le feu des projecteurs. Les investisseurs et les believers guettent le possible lancement d'un premier traitement développé sur base de la technologie 'nanobody' en 2018. Seize ans après sa fondation, la société se prépare à lancer sur le marché son premier médicament, le Caplacizumab. "A l'origine, nous sommes une entreprise de recherche et développement", explique le directeur IT Henk De Jongh, "mais aujourd'hui, nous sommes face à de nouveaux défis". "En premier lieu, nous devrons informer les patients et les médecins sur la maladie du sang très rare que notre futur traitement, le Caplacizumab, permettra de soigner."

" Ablynx espère lancer un premier traitement en 2018 "

© Getty Images/iStockphoto

Ablynx, fondée en 2001 par la VUB et l'Institut flamand de Biotechnologie, est un des fleurons de la recherche médicale en Belgique. Elle a développé une technologie unique sur base des recherches du professeur Hamers. Il a découvert que les lamas développent, en plus des anticorps classiques, un type d'anticorps particulier, à la structure beaucoup plus petite et plus simple que les autres. Ablynx utilise la partie fonctionnelle de ce type d'anticorps et ces 'nanobodies' comme médicaments, en partant du principe qu'ils peuvent agir plus vite et plus efficacement sur les pathologies.

Aujourd'hui, Ablynx développe 45 projets qui mettent concrètement en oeuvre la technologie 'nanobody'. Henk De Jonghe: "Nous essayons de définir les domaines pour lesquels nous pensons pouvoir travailler plus efficacement et plus vite que d'autres sociétés ou dans lesquels les 'nanobodies' sont le seul moyen d'obtenir une avancée significative. Parfois, ces projets sont d'une telle ampleur que nous les réalisons avec des partenaires parmi lesquels AbbVie, Boehringer Ingelheim, Merck &Co., Novartis et Novo Nordisk."

Partager

Informer les patients et les médecins est notre première mission.

Un lancement qui se prépare déjà depuis 2 ans

Le développement du Caplacizumab atteint déjà la dernière phase. "Il s'agit d'un traitement contre l'affection sanguine rare TTP. Nous avons décidé de commercialiser nous-mêmes ce médicament dont des études ont déjà prouvé l'efficacité. Pour l'instant, il est en dernière phase clinique. A son terme, nous devrions obtenir l'autorisation des autorités européennes, américaines et asiatiques pour pouvoir le mettre sur le marché. Nous espérons le lancer dans l'Union Européenne à la mi-2018."

Pour Ablynx, il s'agit d'entrer dans un nouvel univers où il faudra approcher les médecins, les hôpitaux mais aussi les patients. De Jonghe: " La commercialisation d'un produit est soumise à une réglementation stricte. Il y a déjà deux ans que nous travaillons à notre modèle commercial et à l'organisation logistique nécessaire pour acheminer le traitement vers les patients. Il est maintenant primordial de les sensibiliser. "

Partager

Des études ont déjà prouvé l'efficacité du médicament.

Le nombre de patients est estimé à 7 pour 1 million de personnes. Cela peut sembler peu, mais à l'échelle mondiale, c'est un potentiel considérable. " Mis à part le traitement standard par plasmaphérèse et immunosuppression, il n'y a aujourd'hui aucun médicament enregistré pour le traitement de cette maladie que peu d'hématologues connaissent bien et dont souvent les patients ne savent pas en quoi elle consiste précisément. Notre mission est de les informer sur la maladie et les traitements possibles. Nous estimons cette éducation comme très importante. Il s'agit principalement d'informer, pas de vendre un médicament. Voilà pourquoi nous avons lancé récemment le site web : www.understandingTTP.com. "

Une société inspirée par l'IT

Dans le cadre de ce lancement, une organisation commerciale a également été mise en place. " Nous sommes une entreprise axée sur la technologie. Nous utilisons par exemple l'informatique et la robotique pour soutenir nos activités de recherche. Maintenant, nous mettons en oeuvre une organisation commerciale, ce qui signifie que nous allons soutenir, via un système informatique, notre flux de produits, de commandes, notre chaîne d'approvisionnement et de facturation. C'est pour nous un contexte nouveau. "

" Pour le développer, nous avons fait appel à TheValueChain ", poursuit le directeur informatique d'Ablynx. " Ses experts nous ont aidés à initier le système CRM de SAP, grâce auquel nous sommes en mesure, dans une première phase, de faire rapport sur les visites aux hôpitaux et aux médecins. Une deuxième phase doit encore être lancée concernant les accords sur les prix, les remboursements, l'estimation de la conversion financière dans divers pays, etc. Comme nous sommes encore en plein développement, nous avons configuré le système en fonction nos besoins. L'avenir nous montrera comment nous pouvons continuer à déployer cet outil pour faire un suivi complet de nos activités, à l'échelle de notre entreprise."

Plus d'infos?

Inscrivez-vous pour l'évènement 'The Digital Shift' de SAP qui aura lieu le 6 septembre au Heysel à Bruxelles. S'inscrire via www.digitalshift.be.

Découvrez ici tous les articles de ce dossier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires