Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

14/12/12 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

"Travailler moins pour gagner autant", le nouveau slogan de Porsche

Sarkozy avait fait campagne pour sa première élection présidentielle avec comme slogan "travailler plus pour gagner plus". Aujourd'hui, une entreprise a trouvé un meilleur slogan que lui. Porsche propose en effet à ses travailleurs de "Travailler moins pour gagner autant". Cela a l'air fou, mais chez Porsche, c'est possible.

Le constructeur allemand de voitures de sport a en effet annoncé ce jeudi une diminution du temps de travail de ses salariés, et cela, à salaire égal. Le communiqué de presse de la firme allemande dit ceci: "Porsche veut augmenter sa compétitivité et son attractivité en tant qu'employeur". Porsche ose en effet reconnaître et affirmer que le manque de main-d'oeuvre qualifiée est criant dans l'automobile. Donc, en bonne logique, il lui faut donc fidéliser ses salariés. Un discours que les employés de l'usine Ford Genk auraient aimé entendre à coup sûr.

En pratique, le temps de travail hebdomadaire des quelque 17.000 salariés de Porsche passera donc, d'ici à la mi-2013, de 35 à 34 heures. Cette mesure doit permettre aux salariés de "mieux concilier travail et vie familiale". Mais en échange de cette réduction du temps de travail, les salariés ont de leur côté consenti des efforts de flexibilité. Ainsi, davantage de salariés pourront à l'avenir travailler 40 heures par semaine si c'est nécessaire, ce qui permet à Porsche de s'assurer plus de flexibilité pour le futur.

Bon, soyons aussi de bon compte, si Porsche peut se permettre ce genre d'accord, c'est également parce que le constructeur automobile gagne beaucoup d'argent grâce à des ventes historiques ! Pour les 11 premiers mois de l'année 2012, Porsche a déjà livré 128.000 véhicules à l'échelle mondiale, soit plus que durant l'année 2011 et cela, alors, qu'il reste encore un mois avant de clôturer l'année.

Mais le volume ne suffit pas, il faut aussi dégager des bénéfices, et là, ce n'est pas triste non plus. Porsche devrait faire mieux cette année que l'an dernier. 2011 était déjà une année historique, la firme allemande avait réalisé un bénéfice net 1,46 milliard d'euros, soit encore une marge record supérieure à 18% ! Par charité chrétienne, je ne donnerai pas la marge des constructeurs concurrents, mais c'est clair, il n'y a pas photo comme disent les turfistes !

Nos partenaires