"Tout faire pour rendre des perspectives aux travailleurs touchés"

24/10/12 à 11:39 - Mise à jour à 11:39

Source: Trends-Tendances

(Belga) Unizo Limbourg veut rapidement organiser une "taskforce" avec toutes les parties concernées, les autorités et les partenaires sociaux à propos de la fermeture annoncée de l'usine Ford de Genk en 2014, a fait savoir l'organisation patronale mercredi dans un communiqué.

"C'est le moment d'unir ses forces entre partenaires sociaux, syndicats, organisations patronales et autorités politiques", insiste Karel van Eetvelt, administrateur-délégué d'Unizo. "Il faut tout mettre en oeuvre pour offrir des perspectives à ceux qui sont touchés par cette fermeture", ajoute-t-il. Outre les plus de 4.000 emplois perdus à Ford Genk, Unizo fait aussi référence aux fournisseurs, ainsi qu'aux indépendants et aux PME touchés directement ou indirectement par cette mesure. "Il est plus que temps de mettre tout en oeuvre avec les partenaires sociaux -tant en Flandre qu'au fédéral- afin de conclure des accords sociaux-économiques offrant des perspectives d'avenir réalistes aux entrepreneurs. Ils doivent être élaborés sur base d'une analyse objective de nos forces et faiblesses, sans tabou et en étant soutenus à cet égard par les gouvernements. Car nous possédons indiscutablement des atouts", poursuit M.Van Eetvelt. Unizo voudrait regrouper systématiquement et activer, en accord avec le VDAB, toutes les offres d'emploi pour des métiers techniques dans les PME. "Unizo-Limbourg soutiendra également dans leur parcours tous les travailleurs licenciés désireux de se lancer en tant qu'indépendants", annonce Bart Lodewyckx, directeur d'Unizo-Limbourg. (VIM)

Nos partenaires