Temps de vol - Le 22 janvier, pilotes et personnel de cabine manifesteront pour des règles plus sûres

30/11/12 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le 22 janvier prochain, pilotes et personnel de cabine manifesteront leur mécontentement à travers l'Europe. En cause: la nouvelle réglementation sur les temps de vol proposée par l'EASA, l'agence européenne de la sécurité aérienne, jugée inacceptable par les travailleurs concernés.

"Depuis des années, nous sommes demandeurs de règles plus sûres", a expliqué Nico Voorbach, président de l'European Cockpit Association (ECA), au cours d'une conférence de presse à Bruxelles. "Des études ont déjà montré que les équipages sont confrontés à une fatigue importante pendant les vols. Mais au lieu de tenir compte de ces résultats, l'EASA préfère écouter les revendications des compagnies et proposer une réglementation qui accentuera le problème", a-t-il poursuivi. L'agence européenne de la sécurité aérienne suggère ainsi de ramener à 11 heures la durée des vols de nuit alors que la communauté scientifique "est unanime pour fixer la limite à 10 heures". "L'EASA estime aussi qu'un pilote peut faire atterrir un avion en toute sécurité après avoir passé 22 heures sans dormir", a encore pointé Nico Voorbach. "Notre métier, c'est d'assurer des vols sûrs, dans toutes les conditions. Mais la fatigue des pilotes, et du personnel de bord dans son ensemble, peut tuer et continuera de tuer si rien ne change", a encore averti le président de l'European Cockpit Association. Le 22 janvier prochain, pilotes et personnel de cabine manifesteront donc leur mécontentement. "On ignore pour l'instant quelles formes prendront les actions qui varieront certainement d'un pays à l'autre", a de son côté expliqué Philip von Schöppenthau, le secrétaire général de l'association de pilotes. "Notre objectif, c'est de faire comprendre aux autorités européennes, qui soutiennent actuellement l'agence de la sécurité aérienne, que ces nouvelles règles sont dangereuses", a renchéri Elisabetta Chicca, responsable de l'European Transport Workers Federation (ETF). La proposition de l'EASA devrait être transmise début avril au Parlement européen qui approuvera - ou pas - le texte. Les États auront alors 2 ans pour appliquer les nouvelles règles. (JAV)

Nos partenaires