Tecteo: la CSC s'inquiète pour l'avenir des travailleurs

21/06/13 à 14:46 - Mise à jour à 14:46

Source: Trends-Tendances

(Belga) Une assemblée générale se tiendra ce vendredi après-midi chez Tecteo au cours de laquelle les comptes 2012 seront présentés aux actionnaires. Du côté de la CSC, on s'inquiète pour l'avenir du personnel.

Différents chiffres repris dans la presse font notamment état d'un chiffre d'affaires en hausse. Mais Voo, la filiale télécoms de Tecteo, resterait dans le rouge, affichant une perte de 62 millions d'euros. "Les pertes de Voo vont s'accentuer à l'avenir avec la libéralisation du câble", explique Jean-Marie Kaddes, délégué principal Tecteo. "Le monopole de Voo va être cassé et le groupe va perdre des clients. Nous n'avons aucune certitude sur ce qu'il va se passer, mais le risque est qu'il y ait des conséquences au niveau du personnel. On va peut-être devoir faire face à un problème social, à moins que le politique ne fasse marche arrière et décide de ne pas ouvrir le câble à la concurrence." Par ailleurs, la CSC craint la privatisation de Tecteo. Le groupe et Ores (opérateur des réseaux gaz et électricité) auraient demandé au gouvernement wallon de modifier l'avant-projet de décret électricité-gaz afin que les gestionnaires de réseau et de distribution (GRD) ne soient plus nécessairement des intercommunales. "Nous avons de sérieuses inquiétudes au niveau syndical", insiste Jean-Marie Kaddes. "Sous prétexte d'être concurrentiel, le groupe veut privatiser la branche gaz et électricité, alors que ce marché-là n'a pas de concurrent. Nous craignons qu'en privatisant une partie de l'entreprise, car elle en a besoin pour survivre, on privatise l'ensemble, au détriment des travailleurs." Selon le syndicaliste, cette démarche entraînerait un changement de statut du personnel et engendrerait une insécurité au niveau de l'emploi et des salaires. (Belga)

Nos partenaires