La bonne nouvelle qui a surgi du problème grec

La bonne nouvelle qui a surgi du problème grec

Pierre-Henri Thomas - Depuis le début de la crise, la zone euro avance "en marche arrière": ses membres, soucieux de préserver leur souveraineté et peu enclins à décider de vraies réformes (voir chez nous le détricotage du tax shift) rechignent face aux règles européennes.4 réactions