Comprendre la 'taxe sur les plus-values' et ses conséquences

Comprendre la 'taxe sur les plus-values' et ses conséquences

Lire la chronique de Thierry Afschrift - Depuis le 1er janvier, les plus-values sur actions réalisées par des personnes physiques sur une période de moins de six mois sont taxables. Elles sont imposables au taux (élevé) de 33 %, à titre de revenus divers.


'La taxe sur les plus-values manque sa cible et envoie un très mauvais signal'

'La taxe sur les plus-values manque sa cible et envoie un très mauvais signal'

Pierre-Henri Thomas - Le gouvernement Michel a donc décidé de taxer les plus-values réalisées par des particuliers qui revendraient des actions cotées en Bourse moins de six mois après les avoir achetées. La décision a suscité une avalanche de critiques : les bons pères de famille seraient pressurés, l'épargne des particuliers serait détournée de la Bourse, et la vraie spéculation s'en sortirait indemne.7 réactions