La complexité des marchés financiers reste un frein pour évaluer les risques de crise

La complexité des marchés financiers reste un frein pour évaluer les risques de crise

La complexité des marchés financiers constitue un frein critique pour évaluer avec précision les risques d'une nouvelle crise, ressort-il d'une étude de chercheurs issus d'universités belge (ULB), américaine, suisse, anglaise et italienne, et à laquelle le prix Nobel d'économie 2001, Joseph Stiglitz, a également contribué.