"Armes de torture" : Amnesty dénonce l'étrange ignorance de la Belgique

"Armes de torture" : Amnesty dénonce l'étrange ignorance de la Belgique

Dans un brûlot intitulé "From Words to Deeds", Amnesty International dénonce les entreprises européennes qui font commerce d'"équipements de police et de sécurité conçus pour infliger la torture et d'autres types de mauvais traitements". La Belgique n'est pas bien lotie, elle qui n'aurait "pas connaissance de l'existence sur son territoire" de fabricants ou d'exportateurs tombant sous le coup de la réglementation européenne de 2006. Or, Amnesty en cite trois - une liste non exhaustive...