Rejet du projet NEO par le Conseil d'Etat : "Pas de quoi s'alarmer!"

Rejet du projet NEO par le Conseil d'Etat : "Pas de quoi s'alarmer!"

Le Conseil d'État, statuant sur un recours déposé par des riverains, vient de rejeter le plan d'affectation du projet NEO lancé sur le plateau du Heysel. "Un sacré coup dur pour les autorités bruxelloises qui risquent de devoir faire machine arrière dans un des plus gros chantiers immobiliers jamais signés dans la Région", a directement titré la presse. "Pas du tout !", rétorquent de concert Ville de Bruxelles et Région, qui avaient prévu le coup et préparent déjà leur nouvelle copie corrigée selon l'arrêt.3 réactions


L'auditeur du Conseil d'Etat demande de suspendre l'attribution du projet Neo au Heysel

L'auditeur du Conseil d'Etat demande de suspendre l'attribution du projet Neo au Heysel

L'auditeur du Conseil d'Etat a conseillé de suspendre la décision de la ville de Bruxelles d'attribuer le marché public dans le cadre du projet Neo au consortium composé de Unibail-Rodamco, Besix et CFE. L'arrêt "suivra prochainement", a encore indiqué le Conseil d'Etat sans détailler les raisons de l'avis négatif de son auditeur.


Projet NEO au Heysel : les trois candidats retenus sont connus

Projet NEO au Heysel : les trois candidats retenus sont connus

Lancé en juin dernier, l'avis de marché (dialogue compétitif) lancé par la Région et la Ville de Bruxelles relatif au projet de construction d'un centre commercial (72.000 m2 GLA, zones A1 et A2), d'équipements de loisirs outdoor et indoor (notamment cinémas, zones A1 et C), de logements (+ de 500, zones A1 et A2), de bureaux et de parkings (3.700 places) sur le plateau du Heysel a rencontré un vif succès auprès de candidats belges et internationaux réunis en association momentanée.