Les employeurs ne veulent pas des mystery calls

Les employeurs ne veulent pas des mystery calls

Les employeurs ne veulent pas entendre parler des mystery calls, et l'ont clairement fait entendre mercredi devant le cabinet du ministre de l'Emploi Kris Peeters.

Une croissance de 2% est envisageable en 2018

Une croissance de 2% est envisageable en 2018

L'optimisme s'ancre durablement au sujet de l'économie belge, relève mercredi la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) dans son focus conjoncturel. Pour elle, un taux de croissance du PIB de 2% dès l'an prochain est envisageable, et pourrait se maintenir si le pays garde la ligne des réformes entamées. La Banque nationale de Belgique table plutôt sur 1,6%.

"Il faut éviter que le communautaire bloque les réformes économiques"

"Il faut éviter que le communautaire bloque les réformes économiques"

Avec ses promesses de réforme de l'impôt des sociétés, "le gouvernement a créé des attentes, on est obligé de trouver des solutions", a déclaré lundi matin le patron de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) Pieter Timmermans.

Quand les entrepreneurs remplissent les caisses de l'Etat

Quand les entrepreneurs remplissent les caisses de l'Etat

Les sociétés n'ont encore jamais versé autant dans les caisses de l'Etat qu'aujourd'hui. Au cours des sept dernières années, les recettes de l'impôt des sociétés ont augmenté de 70%. Ce n'est pas uniquement grâce aux bonnes performances de nos entreprises. Le taux d'imposition réel ne fait qu'augmenter. Cela ne peut plus continuer, se plaignent les employeurs. La Belgique risque de passer à côté de nombreux investissements étrangers.

'L'AIP peut être exécuté'

'L'AIP peut être exécuté'

"La CCT salariale interprofessionnelle 2017-2018 peut enfin être signée au Conseil national du travail, ce qui signifie que les négociations salariales sectorielles peuvent débuter. Cela nous offre la sécurité juridique nécessaire", a souligné vendredi Pieter Timmermans, administrateur de la FEB, qui réagissait vendredi à l'approbation par la Chambre de la réforme de la loi de 1996.

Travail faisable: la FGTB dénonce, la FEB voulait "aller plus loin"

Travail faisable: la FGTB dénonce, la FEB voulait "aller plus loin"

La Chambre a adopté jeudi le projet de loi du ministre Kris Peeters sur le "travail faisable" et le "travail maniable". "Cette loi ne sert majoritairement que les intérêts des employeurs", a réagi la FGTB tandis que la FEB prévient déjà que, "à moyen terme, il faudra d'autres réformes".

2017 sera une "année de vérité" pour l'économie belge, estime la FEB

2017 sera une "année de vérité" pour l'économie belge, estime la FEB

Après une année 2016 chamboulée, la croissance économique devrait poursuivre sur son élan et même atteindre un rythme plus élevé d'1,7% du PIB en 2017, prévoit la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) dans son dernier focus conjoncturel. Mais les réformes doivent être poursuivies, avertit aussitôt l'organisation patronale.

FEB: Bernard Gilliot va succéder à Michèle Sioen en 2017

FEB: Bernard Gilliot va succéder à Michèle Sioen en 2017

Bernard Gilliot (Tractebel Engineering) succédera, au printemps 2017, à Michèle Sioen au poste de président de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB). Les administrateurs de la FEB ont approuvé unanimement cette proposition. Le mandat de Michèle Sioen se termine en mars prochain.

Groupe des 10: "La main reste tendue, mais..."

Groupe des 10: "La main reste tendue, mais..."

Les employeurs, qui ont été reçus mercredi par le Premier ministre Charles Michel, qui avait auparavant rencontré les syndicats, ont confirmé leur invitation aux syndicats à se retrouver au sein du Groupe des 10. "Mais nous voulons d'abord savoir si les syndicats ne vont pas décider de mener des actions", soulignait-on à la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) à l'issue de la réunion.

Flexibilité: des adaptations sont "absolument indispensables", selon la FEB

Flexibilité: des adaptations sont "absolument indispensables", selon la FEB

Le Fédération des entreprises de Belgique (FEB) craint de voir la réforme du marché du travail initiée par le ministre Peeters (CD&V) vidée de sa substance. "Des adaptations sont absolument nécessaires", affirme l'organisation mercredi dans un communiqué.