"Les bonnes politiques économiques n'exigent pas de bons économistes"

"Les bonnes politiques économiques n'exigent pas de bons économistes"

Le Sud-Coréen Ha-Joon Chang balaie devant sa porte... même s'il ne va pas jusqu'à adopter la célèbre et ironique phrase de John Kenneth Galbraith, qui écrivait : "L'économie est très utile pour fournir de l'emploi aux économistes." Dernière étape dans notre parcours de ses paradoxes économiques.


"Investir dans l'enseignement n'est pas forcément une bonne chose !"

"Investir dans l'enseignement n'est pas forcément une bonne chose !"

"Il existe en fait très peu de preuves démontrant que plus d'éducation entraîne plus de prospérité pour un pays", affirme l'économiste Ha-Joon Chang. Et de citer l'exemple de Taïwan, de l'Afrique sub-saharienne... et de la Suisse !



"L'inflation peut avoir du bon !" (paradoxe n° 2)

"L'inflation peut avoir du bon !" (paradoxe n° 2)

Les institutions financières défendent l'idée qu'une faible inflation est la meilleure méthode pour obtenir de bonnes stabilité économique et croissance. Et pourtant... Second épisode de notre série consacrée aux paradoxes économiques de Ha-Joon Chang.


Vous avez dit paradoxes économiques ?

Vous avez dit paradoxes économiques ?

La machine à laver a davantage changé le monde que l'Internet : voilà l'un des paradoxes développés par un économiste à tenir à l'oeil, le Sud-Coréen Ha-Joon Chang. Premier épisode dans une série de cinq.