Les retraités allemands de plus en plus actifs, de gré ou de force...

Les retraités allemands de plus en plus actifs, de gré ou de force...

"Vous savez, je n'ai pas de loisirs. Si je travaille encore, c'est pour payer mon assurance maladie privée", explique Werner Neumann, gardien de parking à Berlin qui, comme un million de retraités Allemands, travaille pour arrondir ses fins de mois.