La taxe sur les hauts revenus mobiliers à nouveau attaquée

La taxe sur les hauts revenus mobiliers à nouveau attaquée

La taxe supplémentaire de 4 % sur les revenus mobiliers qui dépassent 20.020 euros par an s'accompagne d'une transmission d'informations au fisc sur les revenus mobiliers des contribuables. Une atteinte disproportionnée au droit au respect de la vie privée ?