"Une Wallonie autonome, c'est la Grèce de 2009"

"Une Wallonie autonome, c'est la Grèce de 2009"

Le jour où la Wallonie ne pourra plus compter sur la solidarité de la Flandre, ses dépenses publiques devront diminuer d'un quart, estime l'économiste de l'ULg Jules Gazon. Une Wallonie autonome ferait face à un déficit budgétaire aussi grand que celui de la Grèce en 2009.28 réactions