Faut-il vraiment gommer toutes les niches fiscales?

Faut-il vraiment gommer toutes les niches fiscales?

Christophe De Caevel - La réforme de l'impôt des sociétés figurera donc au menu du budget 2017 de l'Etat. Le principe en est connu : une baisse du taux facial, compensée par un élargissement de la base taxable afin d'éviter tout dérapage budgétaire. En gommant ce taux de 34 % qui effrayait des groupes internationaux, la Belgique se replacera dans la moyenne européenne en matière d'imposition des entreprises. Indispensable, surtout après l'annonce d'une baisse de 10 points en France.