"Nous ne voulons plus être une entreprise d'électronique grand public"

"Nous ne voulons plus être une entreprise d'électronique grand public"

Une restructuration radicale de l'entreprise traditionnelle, des opportunités commerciales nées du vieillissement des populations, la fabrication (inattendue) de "sex toys", autant de sujets que le CEO de Philips a accepté de commenter sans retenue.


"Nous ne voulons plus être une entreprise d'électronique grand public"

"Nous ne voulons plus être une entreprise d'électronique grand public"

Une restructuration radicale de l'entreprise traditionnelle, des opportunités commerciales nées du vieillissement des populations, la fabrication (inattendue) de "sex toys", autant de sujets que le CEO de Philips a accepté de commenter sans retenue.