Une quarantaine d'emplois menacés chez Eurostation, filiale de la SNCB

Une quarantaine d'emplois menacés chez Eurostation, filiale de la SNCB

Le conseil d'administration d'Eurostation a annoncé ce mercredi son intention de procéder à un licenciement collectif d'une partie de son personnel en raison d'une baisse sensible de son chiffre d'affaires, un recul "qui s'accentuera au cours des prochaines années vu la diminution du nombre de missions ainsi que des prestations dans le cadre de projets immobiliers", a précisé la société, filiale de la SNCB. Une quarantaine d'emplois sur les 172 que compte l'entreprise, sont menacés.