La crise a coûté près de 18 milliards d'euros aux épargnants belges

La crise a coûté près de 18 milliards d'euros aux épargnants belges

La récession économique entre 2009 et 2013 a lourdement pesé sur les ménages belges. La perte cumulée de revenus d'intérêts durant cette période aurait en effet atteint 17,735 milliards d'euros pour les épargnants, selon une estimation du directeur des Etudes économiques à l'IESEG School of Management, Eric Dor, publiée lundi dans Le Soir.



Lenteur politique + menaces de scission = pression sur la dette belge

Lenteur politique + menaces de scission = pression sur la dette belge

La lenteur de formation du nouveau gouvernement retarde l'adoption des plans d'économies nécessaires, tandis que les déclarations intempestives sur une scission de l'Etat ont suscité des craintes quant à la continuité du service de la dette. D'où la montée significative de la prime de risque liée aux obligations belges.