CMA CGM : les discussions achoppent sur les droits d'Albert Frère

CMA CGM : les discussions achoppent sur les droits d'Albert Frère

"Albert Frère et CMA CGM ont eu des discussions sur un certain nombre de principes portant notamment sur les droits minoritaires : lorsqu'il a fallu les marquer sur le papier, la partie CMA CGM s'est rétractée", révèle une source proche du dossier.


CMA CGM : négociations rompues avec Albert Frère ?

CMA CGM : négociations rompues avec Albert Frère ?

Selon le site Wansquare, qui cite plusieurs sources, les négociations entre Jacques Saadé et Albert Frère auraient buté lorsque ce dernier aurait réclamé en contrepartie de son investissement de 300 millions de dollars des droits de gouvernance, de véto et de nominations, ainsi que des clauses de liquidités. Rappelons que le fonds stratégique d'investissement (FSI) s'était associé à Albert Frère en vue d'investir avec lui dans l'armateur en difficulté.


Exclusif : Albert Frère - FSI : conflit d'intérêt ?

Exclusif : Albert Frère - FSI : conflit d'intérêt ?

L'entrée prochaine d'Albert Frère et du Fonds stratégique d'investissement (FSI) au capital de l'armateur marseillais CMA-CGM serait-elle entachée de conflits d'intérêt ? L'actuel dirigeant de FSI doit en effet rejoindre à l'automne prochain la galaxie Frère en devenant le patron d'Imerys. Une confusion des rôles qui inquiète et qui jette la suspicion sur la sincérité avec laquelle les capitaux publics français seront investis ?