'Le Brexit n'est rien de moins qu'un coup d'État'

'Le Brexit n'est rien de moins qu'un coup d'État'

Carte blanche - Je ne reconnais plus ma vieille Angleterre. Comment, pour l'amour du ciel, en est-on arrivé là ?, se demande Jean-Pierre Blumberg, avocat et professeur à l'Université d'Anvers.

Le Royaume-Uni pose les jalons d'accords commerciaux post-Brexit

Le Royaume-Uni pose les jalons d'accords commerciaux post-Brexit

Le Royaume-Uni s'active pour poser les jalons de futurs accords commerciaux post-Brexit, ne voulant pas perdre de temps tout en ne pouvant pas aller trop loin dans l'exploration tant que les liens avec l'Union européenne ne sont pas rompus.

"L'UE peut toujours courir": Barnier répond aux Britanniques

"L'UE peut toujours courir": Barnier répond aux Britanniques

Le négociateur européen pour le Brexit, Michel Barnier, a averti mercredi que le temps était compté pour régler le contentieux sur la facture du divorce entre les deux parties, en réponse aux piques du ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson.

Brexit: "Le menu complet, ou rien du tout", prévient Schäuble

Brexit: "Le menu complet, ou rien du tout", prévient Schäuble

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a prévenu vendredi dans le Financial Times que le Royaume-Uni ne pourrait pas choisir un Brexit "à la carte" lui permettant un accès au marché unique européen tout en contrôlant l'immigration.

Les exigences post-Brexit "impossibles" de Boris Johnson

Les exigences post-Brexit "impossibles" de Boris Johnson

Le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem a qualifié d'"intellectuellement impossibles" les exigences du ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson en matière de relations post-Brexit avec l'Union européenne.

Des nuits plus longues dans le métro londonien

Des nuits plus longues dans le métro londonien

Avec près d'un an de retard, le métro londonien inaugure vendredi son service de nuit, une promesse de l'ancien maire Boris Johnson dont la capitale britannique attend d'importantes retombées.

L'histoire secrète de l'immense gâchis du Brexit

L'histoire secrète de l'immense gâchis du Brexit

Lire la chronique d'Amid Faljaoui - Le Brexit, la fameuse sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, ne fait plus la Une des médias. Dommage, car le problème ne fait que commencer...

Un "deal" pour maintenir l'accès du Royaume-Uni au marché unique ?

Un "deal" pour maintenir l'accès du Royaume-Uni au marché unique ?

Un accord serait en préparation entre le Royaume-Uni et l'Union européenne en vue d'octroyer pendant sept ans à la Grande Bretagne la possibilité d'actionner un "frein d'urgence" sur le plan de l'immigration tout en maintenant son accès au marché intérieur, rapportaient dimanche des médias britanniques.

Brexit: retour sur un scénario chaotique qu'aucun expert n'avait prévu

Brexit: retour sur un scénario chaotique qu'aucun expert n'avait prévu

Lire la chronique d'Amid Faljaoui - Le vote en faveur du Brexit a surpris la plupart des experts. Mais aujourd'hui, plus d'une semaine après ce vote historique, chaque citoyen peut se rendre compte que la suite est tout aussi étonnante. Ce scénario chaotique, aucun expert ne l'avait prévu.

Qui se réjouit du Brexit ?

Qui se réjouit du Brexit ?

Lire la chronique d'Amid Faljaoui - Le plus étonnant dans cette histoire de Brexit, c'est de voir à quel point la très grande majorité des experts se sont à nouveau trompés sur l'issue de ce référendum.

'Le florilège de mensonges politiques qui a mené au Brexit'

'Le florilège de mensonges politiques qui a mené au Brexit'

Lire la chronique d'Amid Faljaoui - Les Britanniques qui ont voté pour le Brexit auraient mieux fait de se souvenir de ce que disait le Prince de Talleyrand, connu autant pour sa finesse d'esprit que pour son talent de diplomate: "quand on a qu'une seule parole. Il faut pouvoir la reprendre. Surtout si on veut la redonner."

Quand le maire de Londres joue au bouffon

Quand le maire de Londres joue au bouffon

Lire la chronique d'Amid Faljaoui - A cause de Boris Johnson, le maire de Londres, les épargnants belges mais aussi ceux des autres pays de la zone euro risquent de devoir subir une Bourse instable jusqu'au 23 juin prochain. Tout cela parce que Boris Johnson veut être calife à la place du calife...