Plaidoyer pour un licenciement collectif repensé en mettant l'accent sur les emplois

Plaidoyer pour un licenciement collectif repensé en mettant l'accent sur les emplois

Yves Stox - Qui dit nouvelles technologies, dit nouvelles possibilités. Elles sont une condition nécessaire pour créer de la croissance économique mais génèrent beaucoup d'incertitude. Quelles seront demain les conséquences de la technologie d'aujourd'hui ? Les supputations vont bon train quant aux nouvelles technologies de demain et aux conséquences précises sur l'économie et les emplois.

Troix nouveaux assureurs obtiennent leur licence pour s'installer en Belgique

Troix nouveaux assureurs obtiennent leur licence pour s'installer en Belgique

Après la licence accordée la semaine passée à Lloyd's of London, la Banque Nationale a également octroyé des licences à l'assureur australien QBE, à l'assureur japonais MS Amlin et à l'américain Navigators, a annoncé mardi le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA).

La hausse des prix est mauvaise pour la compétitivité de la Belgique

La hausse des prix est mauvaise pour la compétitivité de la Belgique

La différence entre l'inflation dans notre pays et le reste de l'Europe se réduit, en particulier parce que les pouvoirs publics ne prennent pas de nouvelles mesures pour booster le niveau des prix. Notre position concurrentielle reste néanmoins sous pression.

'Le gouvernement Michel a besoin d'un sprint final'

'Le gouvernement Michel a besoin d'un sprint final'

Christophe Cherry - Le plus grand mérite du gouvernement Michel est d'avoir conjuré la crise économique et franchi les premiers pas en direction d'une politique de reprise. Son bilan n'est pourtant pas encore totalement positif. Il reste un an à la coalition suédoise pour prendre quelques ultimes décisions cruciales.

'Surévaluer délibérément les recettes fiscales ? Je ne suis pas masochiste'

'Surévaluer délibérément les recettes fiscales ? Je ne suis pas masochiste'

Après la signature de l'accord de Saint-Nicolas, le ministre des Finances remporte la partie: l'impôt des sociétés va diminuer. Johan Van Overtveldt répond à la critique selon laquelle la création d'emploi ne serait qu'une conséquence de la croissance économique. Et il se montre dur envers son propre budget: "Nous n'avons pas fait ce que nous avions promis."

Le mystère de l'inflation: la vie doit-elle vraiment devenir plus chère ?

Le mystère de l'inflation: la vie doit-elle vraiment devenir plus chère ?

Après des années d'autoflagellation, les banques centrales jettent de facto le gant: avec un petit peu moins d'inflation, cela devra bien réussir aussi. "Elles auraient mieux fait de dire dès le début: 'Nous voudrions 2% d'inflation, mais un peu moins, ce n'est pas non plus la fin du monde.'"

Il n'y a plus d'argent : pourquoi les finances publiques ne parviennent pas à être à l'équilibre

Il n'y a plus d'argent : pourquoi les finances publiques ne parviennent pas à être à l'équilibre

Dans 'Het geld is op. De financiële putten van België' (que l'on pourrait traduire par 'Il n'y a plus d'argent. Les puits financiers de la Belgique'), le journaliste du Trends néerlandophone Alain Mouton raconte l'histoire des tentatives impuissantes entreprises par nos politiciens ces dernières décennies pour mettre de l'ordre dans les dépenses publiques. Wilfried Martens, Jean-Luc Dehaene, Guy Verhofstadt, Yves Leterme, Herman Van Rompuy et Elio Di Rupo s'y sont cassé les dents. Avec le gouvernement Michel, il n'en va guère autrement. Une prépublication exclusive.

Trois leçons que les syndicats peuvent tirer de ce gouvernement

Trois leçons que les syndicats peuvent tirer de ce gouvernement

Philippe De Backer - Les syndicats fulminaient, ces dernières semaines, contre certaines mesures de l'accord gouvernemental de l'été. C'est totalement injustifié. Des mesures qui flexibilisent le marché du travail, encadrent correctement les petits à-côtés et facilitent la participation des employés au bénéfice d'une entreprise, contribuent justement à davantage de création d'emploi et de sécurité sociale. C'est l'opinion du secrétaire d'Etat Philippe De Backer (Open Vld).

Voici les trois leçons du financement du tax shift

Voici les trois leçons du financement du tax shift

Le tax shift est en grande partie financé, nous apprend une nouvelle étude de la Banque Nationale. Les diminutions de charges et les augmentations du pouvoir d'achat inclus dans le tax shift conduisent à la création d'emplois supplémentaires et à des effets retour ayant un impact positif sur le budget. Les comptes ne seront certes en équilibre qu'en 2021. Et pas à 100%.

Budget fédéral: "Au secours, mon gouvernement est un bricoleur"

Budget fédéral: "Au secours, mon gouvernement est un bricoleur"

Daan Killemaes - Avec l'accord estival sur le budget, le gouvernement fédéral a réglé quelques affaires urgentes, mais l'indispensable rénovation en profondeur n'est pas encore à l'ordre du jour. C'est l'opinion de Daan Killemaes, rédacteur en chef du Trends néerlandophone.

Les quatre défis du gouvernement Michel avant les vacances

Les quatre défis du gouvernement Michel avant les vacances

Le gouvernement Michel doit encore clôturer pas mal de choses avant de partir en vacances fin juillet. Jeter les bases du budget 2018-2019 et la réforme tant attendue de l'impôt des sociétés sont les dossiers les plus importants. Pour la pension à points et la réforme du marché de l'emploi, il faudra attendre les partenaires sociaux.

Crédits logement: 'Le surprenant virage de la Banque Nationale'

Crédits logement: 'Le surprenant virage de la Banque Nationale'

La Banque Nationale a fait un virage surprenant en assouplissant les crédits logement, estime Stijn Van Nieuwerburgh, une autorité mondiale en matière de marchés du logement et d'économie financière, dans un Z-Talk de Véronique Goossens.

'Crédit hypothécaire: dépêchez-vous, c'est le moment ou jamais !'

'Crédit hypothécaire: dépêchez-vous, c'est le moment ou jamais !'

Lire la chronique d'Amid Faljaoui - Si vous devez souscrire à un crédit hypothécaire, dépêchez-vous, c'est le moment ou jamais. Il est clair que demain ou après-demain les conditions seront moins avantageuses qu'aujourd'hui, et ce pour au moins trois raisons.

L'impôt des sociétés rapporte de plus en plus

L'impôt des sociétés rapporte de plus en plus

L'impôt sur le bénéfice des sociétés a rapporté quelque 16 milliards d'euros l'an dernier, ce qui représente 3,6% du PIB. C'est le montant le plus élevé depuis des années.