Antoine Bernheim n'a pas quitté Generali sans se battre

Antoine Bernheim n'a pas quitté Generali sans se battre

"Il paraît qu'aujourd'hui, à 85 ans, je suis un vieillard 'rimbambito'" ("gâteux") mais "évidemment, mon âge est un prétexte" pour "mes ennemis" : ainsi pourrait être résumé le discours de plus d'une heure lu par Antoine Bernheim, 85 ans, devant les actionnaires de l'assureur Generali. Il quittait ainsi une entreprise italienne dans laquelle il a "vécu pendant 40 ans".