Suppléments d'honoraires : "Un chantage à l'emploi dans une stratégie de privatisation"

10/10/12 à 16:17 - Mise à jour à 16:17

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'association de défense des consommateurs Test-Achats dit dans un communiqué toute sa surprise à la lecture des chiffres concernant le financement des hôpitaux dans la perspective de la suppression des suppléments d'honoraires pour les chambres à deux lits. Test-Achats dénonce un chantage à l'emploi.

"Les chiffres de ce (mercredi) matin sont lancés de manière tronquée dans le cadre d'une opération de chantage à l'emploi consistant à faire bloquer la future mesure. Cette opération est clairement commanditée par quelques hôpitaux et médecins minoritaires", peut-on lire dans le communiqué. Test-Achats rappelle que le rapport 2011 des Mutualités chrétiennes pointait que 24 millions d'euros de suppléments d'honoraires ont été facturés en 2010. "Il est clair que cette mesure (de suppression des honoraires) dérange la stratégie de privatisation des soins aux dépens du plus grand nombre et au profit d'une minorité de médecins", souligne Test-Achats, qui "a constaté que la mesure de suppression des honoraires est déjà appliquée par bon nombre d'hôpitaux et qu'elle n'a pas eu sur eux l'effet cataclysmique que certains annoncent." (MUA)

Nos partenaires