Suivre les patients grâce au cloud

27/11/14 à 14:27 - Mise à jour à 02/12/14 à 15:57

Vu qu'on vit de plus en plus longtemps et que les affections chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, les affections respiratoires et le diabète sont de plus en plus fréquents, il faut davantage d'aide et de monitoring à vie. Aussi, les nouvelles technologies et l'utilisation de cloud peuvent-elles aider à suivre les patients à domicile tout en les impliquant dans leurs soins.

Suivre les patients grâce au cloud

© iStockphoto

"Les soins de santé se transforment de plus en plus en secteur software" explique Lucien Engelen, le directeur du REshape Center de Radboudumc situé à Nimègue aux Pays-Bas. "La technologie s'intègre de plus en plus dans et autour de notre corps. Comme il est désormais possible de coller des senseurs partout, nous assistons à une explosion de data ". Aussi Engelen s'attend-il à ce que l'analyse de données et des systèmes tels que le pansement intelligent pour les patients atteints de BPCO, une maladie pulmonaire chronique, et les lentilles destinées aux diabétiques qui mesurent le glucose dans les larmes remplaceront beaucoup de visites médicales. "Ces innovations permettent de libérer du temps pour les gens qui ont besoin d'un contact personnel avec un médecin".

Une étude a révélé que la plupart des gens veulent habiter chez eux le plus longtemps possible. Le système qui leur permet de suivre leur santé les aide non seulement à se rendre moins souvent à l'hôpital, il augmente également leur autonomie et les aide à mieux comprendre leur maladie. Pour les professionnels des soins de santé, une telle plate-forme entraîne un énorme progrès en temps et en moyens. Le système leur permet de suivre leurs patients atteints d'une maladie chronique en temps réel, où qu'ils soient.

Les maladies chroniques coûtent le plus cher

Jeroen Tas, CEO de Philips Healthcare Informatics, Solutions and Services, voit dans cette tendance une convergence logique de développement : "Premièrement, on assiste à un changement dans le secteur de soins. Celui-ci a toujours été organisé autour d'événements urgents : vous avez mal quelque part, vous allez voir un généraliste qui vous oriente vers l'hôpital. Cependant, d'après les chiffres de l'Institut néerlandais de la Santé publique pour la Santé publique et l'Environnement (RIVM), 70 pour cent des coûts médicaux aux Pays-Bas sont consacrés aux maladies chroniques. Ces patients ont intérêt à être suivis en permanence, mais pour l'instant ce n'est vraiment pas possible. Un généraliste ne peut pas surveiller un patient 24 heures sur 24".

En outre, il existe de plus en plus de possibilités de rassembler, enregistrer et traiter très rapidement un très grand nombre de data. En outre, grâce au service cloud, cette information peut être rendue disponible pour d'autres parties, telles que le généraliste, l'assurance maladie ou même les aides-soignants indépendants. "Dans le passé, chacun se trouvait sur des îles de data, souvent de mauvaise qualité" explique Jeroen Tas. "En combinant ces données, on espère pouvoir prodiguer des soins plus personnalisés. Comme les données sont toutes dans un système cloud, on peut comparer un examen médical à des dizaines de milliers d'études, ce qui facilite la reconnaissance de nouveaux schémas dans la recherche du cancer, par exemple".

Barbara Vandenbussche

Source: Nutech.nl

En savoir plus sur:

Nos partenaires