Chanvre à part pour un couple de Liégeois

01/06/18 à 17:44 - Mise à jour à 22:08

Il y a chanvre et chanvre. Autrement dit, il y a chanvre récréatif et chanvre industriel. Si le premier, communément appelé cannabis, se fume et fait planer, le second renaît de ses cendres pour ses applications et bienfaits multiples dans de nombreux domaines de l'économie. De la construction à la cosmétique, découvrez le chanvre sous toutes ses formes dans un concept-store ouvert il y a peu à Liège par Romy Di Donato et Sébastien Moray.

Chanvre à part pour un couple de Liégeois

Romy Di Donato et Sébastien Moray, couple dans la vie privée et professionnelle © Benjamin Leveaux

Rien ne se perd, tout se transforme

Les variétés de chanvre sont diverses. C'est le taux de THC (tétrahydrocannabinol, cette substance psychotrope) qui les différencie. S'il est inférieur à 0,2 %, la plante se classe dans la catégorie du chanvre industriel, légal et utilisé pour la qualité de sa tige, ses fleurs, ses feuilles et ses graines.

La tige est constituée en périphérie d'une fibre extrêmement résistante employée dans la fabrication du papier, de vêtements et même de carrosseries. À l'intérieur, elle contient ce qu'on appelle la chènevotte, plus souple et très prisée dans les allées pour éviter les mauvaises herbes, les litières pour absorber les odeurs ou encore les matériaux pour isoler les bâtiments. Les fleurs et les feuilles entrent dans la composition de thés et autres tisanes. Excellents appâts pour la pêche, les graines constituent aussi une incroyable source de nutriments et sont pressées pour obtenir l'huile de chanvre. Bref, à chaque partie de la plante son utilité.

Je t'aime moi non plus

L'utilisation du chanvre ne date pas d'hier. Prohibé par la Marijuana Tax Acten 1937 aux États-Unis puis réhabilité dans les équipements de l'armée en 1942, le chanvre entretient au fil du temps une relation tumultueuse avec les Américains. Dès la fin de la guerre, sa culture est de nouveau bannie sous la pression des lobbys de l'industrie chimique et pétrolière pour privilégier le coton et le synthétique comme le nylon, mais aussi la pâte à papier issue du bois.

Partager

L'objectif est d'atteindre entre 800 et 1.000 hectares d'ici 2020, Robert Masson

Le chanvre fait son come-back

Aujourd'hui, de nombreux pays et secteurs à travers le monde redécouvrent la culture - réglementée et écologique - du chanvre. Celle-ci ne nécessite pas de biocides tels que les herbicides, fongicides, insecticides ou pesticides pour protéger la récolte des agressions extérieures. Relancée réellement en 2012 en Belgique, elle couvrait en 2017 près de 475 hectares, essentiellement en Wallonie. Robert Masson, de la coopérative agricole Belchanvre : "L'objectif est d'atteindre entre 800 et 1.000 hectares d'ici 2020 pour rentabiliser pleinement notre usine de défibrage."

"Le chanvre est un isolant très séduisant compte tenu de sa production locale et environnementale. Hélas, le coût important de ce matériau, notamment par rapport à d'autres isolants écologiques tels que la fibre de bois, constitue à l'heure actuelle un frein à son utilisation", explique Aurélie Piette du bureau d'architecture helium3. Dans l'alimentation et la cosmétique, l'huile de chanvre regorge d'atouts. Cette superfood convient à la majorité des régimes alimentaires (végétarien, végétalien, sans gluten). Sophie Trenteseaux, créatrice et gérante du concept Makesenz : "Nous essayons d'intégrer un maximum l'huile de chanvre dans nos ateliers et nos préparations (p. ex. dans notre baume démaquillant) tout d'abord parce qu'elle est locale. Riche en acides gras, elle participe au renouvellement cellulaire de la peau et constitue une excellente alternative à l'huile de rose musquée, plus rare. De plus, elle favorise la microcirculation et soulage les rougeurs comme la couperose."

Un concept-store inédit

Chanvre à part pour un couple de Liégeois

© Couleur Chanvre

Couple dans la vie privée et professionnelle, Romy Di Donato et Sébastien Moray ont ouvert Chez Marie-Jeanne début avril à Liège. Étonnant pour ne pas dire stupéfiant, ce concept-store propose des objets de décoration intérieure, des vêtements et des accessoires, ainsi que des produits de beauté et d'épicerie. Le tout à base de chanvre. Parmi les produits phares, on retiendra la gamme audio House of Marley, le linge de maison Couleur Chanvre, la bière de Marie-Jeanne produite par la brasserie Grain d'Orge à Hombourg et le pain préparé dans la boulangerie artisanale au Four et au Jardin. Au fond de la boutique, quelques tables, des chaises (en chanvre) et un recoin pour boire un café bio Marley Coffee ou découvrir les petits plats de Sébastien à coups de salades agrémentées de graines de chanvre ou de pâtisseries à base de farine de chanvre. "L'huile de chanvre présente un ratio parfait omégas 3/omégas 6 et aide ainsi à diminuer l'excès de mauvais cholestérol. Elle s'utilise à froid pour préserver ses propriétés", précise-t-il. Quant à Romy, designer industriel de formation, elle a de beaux projets en perspective : "Je souhaite développer une collection d'objets du quotidien à partir du chanvre et renforcer notre collaboration avec la tisserande Fleur de Lice. Objectif : présenter une gamme d'articles à un prix plus bas que celui proposé en magasin."

Pour plonger dans l'univers du chanvre, rendez-vous Chez Marie-Jeanne, rue de la Cathédrale 37 à 4000 Liège du mardi au samedi de 10 à 18 h. Comme le chantait Bob, "Pass it on" (Faites passer le... message).

Nos partenaires