The sound of CHAMPAGNE

15/10/15 à 09:58 - Mise à jour à 16:13

Vie nocturne et champagne vont de pair. Particulièrement en France - dans les discothèques de la Côte d'Azur où les jéroboams descendent du plafond se poser sur les tables des VIP et dans les mégaclubs de Paris où les magnums ajoutent des étincelles à l'impressionnant spectacle de lumières. Mumm met en valeur cette symbiose entre fête et champagne en collaborant avec le DJ David Guetta, star française.

The sound of CHAMPAGNE

© Rukes.com

Paris, trois heures du matin dans la méga-discothèque Queen. Dehors, des dizaines de fêtards affrontent le froid et se pressent devant le ruban rouge. Mais les portiers restent inflexibles : le Queen est complet. A l'intérieur, un millier d'amateurs de musique dance sont tout à la dévotion du DJ David Guetta : son sourire éclatant - sa marque commerciale n° 1 - a déjà été immortalisé au moins 3.000 fois ce soir à l'aide de smartphones et de caméras vidéo. Et sa prestation de ce soir est du genre de celle qui séduit les inconditionnels de Tomorrowland. Depuis qu'il a publié son premier album solo, en 2002, il s'est construit un impressionnant catalogue de base composé de hits appartenant désormais au bagage collectif. A force de les entendre à la radio, beaucoup connaissent de mémoire des rengaines comme Play Hard, Titanium ou Memories. De plus, il excelle, en tant que producteur, à donner un peu de sa brillance magique à d'autres artistes. Black Eyed Peas a ainsi remporté un énorme succès avec I Gotta Feeling, Rihanna avec Who's That Chick ? et Nicki Minaj avec Hey Mama.

Partager

David Guetta figure en 60e place du classement Forbes des célébrités les mieux payées.

Des titres tels que Love Don't Let Me Go, Just A Little More Love et Love Is Gone pourraient faire croire que David Guetta ne parle que d'amour. Une supposition qui tient la route à en juger par la convivialité et l'énergie positive lors de cette rencontre qui précède sa prestation au Queen.

LA FRANCE N'AIME PAS LE SUCCÈS

Et que disent les chiffres ? Que, ces douze derniers mois, il a engrangé pas moins de 33 millions d'euros, grâce à ses spectacles et à ses contrats de sponsoring. Ce qui le fait figurer en 60e place du classement Forbes des célébrités les mieux payées, juste après le pilote de F1 Lewis Hamilton (35 millions d'euros entre juin 2014 et juin 2015) et le groupe de rock Foo Fighters (34 millions), mais bien avant son collègue D. J. Tiësto (32 millions) et l'actrice Scarlett Johansson (31,5 millions).

Il se dit qu'il percevrait un salaire à 7 chiffres lors de ses prestations à Las Vegas - bien que l'on ne sache pas très bien s'il s'agit d'un ou de plusieurs sets -, qu'il demande 300.000 euros pour une prestation d'heure et demie au Tomorrowland, et 400.000 euros pour mixer dans les discothèques d'Ibiza.

La question se pose donc : pourquoi lier son nom à une marque ? Lorsqu'on totalise 9 millions d'albums et 30 millions de singles vendus, ne représente-t-on pas une marque en soi ? Une interrogation qui semble perturber le charisme souriant qu'il affiche en permanence. " Il n'y a qu'en France que l'on me pose cette question. Partout dans le monde, mes chansons sont numéro un dans les charts mais, ici, c'est ce genre de questions que l'on me pose. C'est incroyable ! "

The sound of CHAMPAGNE

© PG

Sans doute a-t-il raison : ses mérites ne sont pas suffisamment appréciés. Il est un des plus ardents ambassadeurs de la musique électronique et il a insufflé une nouvelle vie à la vie nocturne parisienne. Du reste, nombre de vedettes sportives et de cinéma acceptent fréquemment d'être les avals de grandes marques. Pourquoi dès lors, ce musicien - car c'est bien ce qu'il est, n'en déplaise à ce que certains puristes pensent des D. J. - ne pourrait-il pas faire de même ? " En France, on n'aime pas la réussite ", avait-il déjà affirmé dans un article du Monde en 2010.

Partager

La musique est devenue un univers plus complexe qu'autrefois.

" C'est très simple : ce que je recherche dans une collaboration, c'est qu'elle m'aide à me mener, moi et ma musique, là où je veux. La musique est devenue un univers plus complexe qu'autrefois. En raison des téléchargements illégaux mais aussi parce que nous vendons à présent des unités numériques de nos morceaux, plutôt que des exemplaires physiques. Les musiciens gagnent moins. La marque de champagne Mumm m'a aidé à réaliser un clip pour mon morceau Dangerous. Jamais, je n'aurais pu le financer moi-même. " Allusion est faite ici à une vidéo musicale, dans laquelle il roule sur le circuit de F1 espagnol de Jerez à bord de la Lotus de Romain Grosjean. Le clip a été regardé 120 millions de fois sur YouTube.

DU CHAMPAGNE SUR LE PODIUM

Le lien avec la Formule 1 est évident. Depuis 2000, le champagne que les pilotes font gicler autour d'eux sur le podium à l'issue d'un Grand Prix est du Mumm.

En 1950, l'année du premier championnat officiel de Formule 1, le Grand Prix de France s'est couru à Reims. Le gagnant s'est dès lors vu offrir une bouteille de champagne. En 1966, lorsque Jo Siffert a remporté les 24 heures du Mans et a voulu ouvrir sa bouteille sur le podium, le bouchon a sauté accidentellement, ce qui a provoqué une douche de champagnesur les personnes présentes. L'année suivante, le vainqueur Dan Gurney a délibérément fait sauter le bouchon. C'est ainsi qu'est née la tradition de l'arrosage au champagne à l'issue d'une compétition automobile.

L'arrosage au champagne à l'issue d'une compétition automobile est devenue une tradition.

L'arrosage au champagne à l'issue d'une compétition automobile est devenue une tradition. © PG

Le succès remporté par le clip Dangerous ouvre la voie à de nouveaux tubes. Dans le cercle VIP du Queen, le champagne Cordon Rouge servi est tiré d'une bouteille chromée que Guetta a fait réaliser pour Mumm. César Giron - le CEO de Martell Mumm Perrier-Jouët, division luxe du géant des boissons Pernod-Ricard - explique ce que sera l'étape suivante de cette collaboration entre Mumm et David Guetta. " Nous allons réaliser un nouveau clip. Cette fois, le thème sera non pas la F1 mais la course hippique. "

Mumm sponsorise deux des plus grandes courses hippiques au monde : le Kentucky Derby et la Melbourne Cup. César Giron : " Elle se déroulera non pas dans un environnement classique, mais en pleine ville. Nous réaliserons le film au moyen de technologies de pointe et présenterons le clip lors d'un concert de David Guetta à Melbourne, le 1er novembre, à la veille de la Melbourne Cup ".

I'M JUST A PARTY GUY

David Guetta a fait du chemin depuis l'adolescence, lorsqu'il passait des disques vinyle sur un vieux tourne-disques en compagnie de son père. Au début des années 1990, alors qu'il organisait ses propres soirées à Paris, il réalisa un remix qui se retrouva dans le circuit des clubs. Il rencontra ensuite sa future femme, Cathy Lobé, aux Bains Douches, légendaire discothèque parisienne. Il y était DJ, elle y était serveuse. Le talent charismatique de David Guetta et le sens des affaires de sa compagne en ont fait le couple fétiche de la vie nocturne de Paris entre 1992, année de leur mariage, et 2014, année de leur divorce, insufflant un renouveau à plusieurs temples de la danse - le Bataclan, le Palace, le Pink Paradise, le Sweet Bar et le Berlin - où, devenus des incontournables des magazines people français, ils invitaient le Tout-Paris.

The sound of CHAMPAGNE

© PG

Leur notoriété croissante, notamment grâce aux légendaires soirées " F**k Me I'm Famous " à Ibiza, leur a valu quelques antipathies. De 2007 à 2009, ils ont même été les héros involontaires d'une bande dessinée satirique dans le magazine Tsugi, où ils étaient présentés comme des mondains ivres de puissance et d'image. Une BD signée Luz, dessinateur pilier de Charlie Hebdo, rescapé de l'attentat du 7 janvier dernier.

Bernard Guetta décrit son demi-frère comme " un travailleur acharné, très exigeant pour lui-même et extrêmement circonspect ". Un homme qui a donc bien les deux pieds sur terre, alors même qu'il se décrit volontiers comme " a party guy who likes to have fun ". " Inutile de s'adresser à moi si l'on veut entendre des discours pontifiantes sur la façon dont tourne le monde. Je laisse cela aux politiciens. Les gens m'y assimilent souvent alors que je ne fais que boire une coupe de champagne et faire un peu de musique. In the end, we're just trying to be happy. "

En savoir plus sur:

Nos partenaires