Message in a bottle

22/10/15 à 09:40 - Mise à jour à 15:08

Le premier concours de design initié par la marque de champagne Veuve Clicquot avait comme thème " la boîte aux lettres ", futur emballage, également, d'une édition limitée. Trends Style a assisté à la remise du premier Re-Creation Award.

Message in a bottle

Une boîte aux lettres pour Veuve Clicquot. N'est-ce pas un peu extravagant ? Du tout, selon Jean-Marc Gallot, CEO de la marque. " Madame Barbe-Nicole Clicquot était une épistolière fervente. Sa nombreuse correspondance lui a permis de faire connaître la maison de champagne qu'elle dirigeait avec passion, dans le monde entier et de l'introduire sur des marchés internationaux tels que la Russie. "

La rencontre a lieu à l'Hôtel du Marc, maison mythique d'où la veuve Clicquot a géré son empire entre 1805 et 1866. " C'est ici que se trouvent les racines de l'art de vivre qu'exprime la marque depuis sa création. " Il s'en est pourtant fallu de peu qu'il n'en reste plus rien, la ville de Reims ayant été l'une des villes françaises les plus bombardées par les Allemands lors de la Première Guerre mondiale. Les murs extérieurs de l'hôtel portent d'ailleurs encore les traces de l'impact des bombes. Mais la réserve de champagne dans les caves était demeurée intacte.

Aujourd'hui, le majestueux bâtiment sert de cadre aux événements prestigieux organisés par la marque - réceptions, réunions et dîners. Et fait office d'hôtel de luxe pour ses invités. Dans la mesure où il ne dispose que de cinq suites, le séjour est réservé aux privilégiés ou aux " amis de la maison. " Partout dans l'hôtel, les murs donnent à voir des créations de designers et d'artistes inspirés par le riche passé du label. Le salon recèle ainsi une autruche équipée d'une selle en cuir, et le hall de nuit, une banquette excentrique signée Pablo Reinoso.

La boîte à lettres de la participante belge Chloë Tassez.

La boîte à lettres de la participante belge Chloë Tassez.

ILLUSION KINETIQUE

Pour l'occasion, le jardin avait été décoré de boîtes aux lettres orange, l'entrée donnant à voir celles imaginées par des designers du monde entier pour le Re-Creation Award, première édition du prix du design lancé par Veuve Clicquot. Jean-Marc Gallot : " Sur papier, ce concours paraissait être une excellente idée mais nous ignorions totalement si nous allions avoir des participants et des votants. " Cela a fonctionné mieux qu'escompté. " Quelque 400 créateurs ont soumis un projet. Et 350.000 personnes ont voté en ligne pour désigner leur favori. Via divers médias, pas moins de 300 millions de personnes ont pris connaissance du concours. Cela a donc été un immense succès. "

Partager

Quelque 400 créateurs ont soumis un projet. Et 350.000 personnes ont voté en ligne pour désigner leur favori.

Les prix à la clé n'y ont certainement pas été étrangers. Outre une nuit à l'Hôtel du Marc, le vainqueur a remporté un chèque de 10.000 euros ainsi qu'un article dédié dans Wallpaper, prestigieuse revue de design, qui a exposé les plus belles de ces boîtes aux lettres lors du Salon du Design à Milan - soit le podium le plus important du monde pour les talents et les marques design. Le gagnant a également reçu un trophée conçu par le designer Pablo Reinoso: une bouteille renfermant " un message de Madame Clicquot ". Les projets soumis ont été évalués par un jury international. En Belgique, David Van Severen, architecte, Dieter Vanden Storm, curateur design, et Xavier Lust, créateur, ont porté leur choix sur celui de Chloé Tassez: une réinterprétation aux lignes épurées en métal noir et blanc. Chloé Tassez : " Une illusion cinétique, en quelque sorte. Un jeu entre le visible et l'invisible. Ouvrir la boîte aux lettres, c'est comme déchirer l'enveloppe d'une lettre: on est impatient de découvrir ce qu'elle contient. C'est ce moment extatique fait d'imagination, de fantaisie et d'expectative que j'ai voulu traduire. "

Les participants du Re-Creation Award.

Les participants du Re-Creation Award.

Chloé Tassez a beau n'avoir que 28 ans, elle est loin d'être une première venue, gérant avec une amie, une agence de création qui réalise divers projets - aménagement d'intérieurs, design de produits, etc. " J'ai gagné mes galons chez le designer bruxellois Charles Kaisin. A ses côtés, j'ai créé des emballages pour Pierre Marcolini et imaginé des étalages pour Hermès ou Printemps. Depuis plusieurs années, je travaille aussi avec lui sur des projets d'intérieurs - dont un hôtel et une habitation au Maroc. Cela a été très intéressant pour moi de pouvoir travailler d'emblée sur des créations d'une telle ampleur, même si l'entrepreneur au Maroc a refusé de converser par téléphone avec moi parce que j'étais une femme. "

Partager

Chacun a donné une interprétation différente de l'intelligence et de l'imagination de Madame Clicquot.

Ce n'est qu'à Reims que la jeune designer a pu découvrir, en même temps que la presse, la version concrétisée de son projet, celui-ci ayant été soumis en format numérique. " Un moment palpitant ", a-t-elle confié avant la proclamation du lauréat.

Sarah Douglas, directrice de création chez Wallpaper : " Chacun a donné une interprétation différente de l'intelligence et de l'imagination de Madame Clicquot. Il s'est avéré très intéressant pour nous, membres du jury, de comparer tous ces projets. Mais il ne peut y avoir qu'un seul gagnant. "

La gagnante Eileen Ugarkovic.

La gagnante Eileen Ugarkovic.

AVIONS EN PAPIER

Le premier Veuve Clicquot Re-Creation Award est revenu non pas à Chloé Tassez mais au projet canadien signé Eileen Ugarkovic. Pablo Reinoso, designer et président du jury : " C'est elle qui a le mieux traduit l'histoire de Veuve Clicquot en un projet cadrant avec notre stratégie d'entreprise. " Sa boîte aux lettres aux motifs graphiques évoquant des avions en papier, témoigne d'un design élégant, innovant, féminin et très représentatif de l'essor, l'envol dont la marque a toujours voulu faire preuve.

Jean-Marc Gallot : " Tout au long de son histoire, Veuve Clicquot a été synonyme d'innovation. Avec détermination et intelligence, Madame Clicquot a voulu introduire de la nouveauté dans le monde du champagne. Elle fut l'une des premières femmes d'affaires prospères en France. D'où la création, lors du bicentenaire de la marque, il y a 42 ans, du Business Woman Award. J'espère qu'en mettant sur pied le Re-Creation Award nous avons lancé une nouvelle tradition. Je tiens cette première édition pour une réussite. J'ai été surpris par le niveau des projets soumis et l'imagination mise en oeuvre. Ils sont une belle traduction de la passion de Madame Clicquot pour l'art épistolaire. Bien sûr, elle ne disposait ni des médias sociaux ni des technologies de communication actuels, mais elle a réussi à asseoir la renommée internationale de sa maison en se servant d'une plume, de papier et de quelques timbres. "

Détail amusant : la Clicquot Mailbox d'Eileen Ugarkovic ne sera pas uniquement destinée à la correspondance. Elle fera aussi office d'emballage d'une bouteille en édition limitée. Pablo Reinoso : " Que les autres créateurs se consolent : les projets étaient tous intéressants - sans quoi ils n'auraient pas été nommés. Veuve Clicquot a choisi le design s'accordant le mieux avec la stratégie de l'entreprise. Chaque designer connaît cette situation d'avoir une idée brillante mais au mauvais moment ou pour un client auquel elle ne correspond pas. Ici, certaines créations, si parfaites fussent-elles, ne convenaient pas. "

TEXTE THIJS DEMEULEMEESTER

En savoir plus sur:

Nos partenaires