Les artisans de l'horlogerie

10/03/16 à 13:54 - Mise à jour à 14:03

Si, jusqu'il y a peu, les artisans travaillaient dans le plus grand anonymat, aujourd'hui, les grandes marques font volontiers étalage de leurs noms. Mentionnés au verso des boîtiers de montres ou interviewés façon VIP : les artisans sont les nouvelles stars. A Genève, PIAGET présentait cette année trois modèles Altiplano hautement sophistiqués. La rose miniature en or est signée Dick Steenman, les deux montres à cadran de la main de Rose Saneuil.

Les artisans de l'horlogerie

Le travail artisanal : loin d'être une évidence. © GF

Avec un tel prénom, Rose Saneuil semble avoir été prédestinée à être sollicitée comme marqueteur attitré de Piaget. Mais à l'époque, il y a deux ans, elle ignorait encore que la rose créée en 1982 par Yves Piaget, président de la manufacture d'horlogerie et de bijouterie, était un élément clé du patrimoine de celle-ci. La première mission qui lui a été confiée a été de développer deux écrans décorés d'une incrustation sous la forme d'une rose - l'une en bois, l'autre en bois et en nacre. L'incrustation est une technique décorative utilisant divers types de placage de bois ou d'autres matériaux - chagrin, nacre, laiton, cuir... Lesquels sont découpés et collés selon un gabarit décoratif sur un support - le cadran dans ce cas-ci.

Rose Saneuil a été attirée très tôt par l'art et l'artisanat. " Ma mère, couturière, travaillait avec des tissus et je m'occupais, moi aussi, de manipuler des matériaux. Je dessinais beaucoup et je réalisais des bijoux, de la poterie et des sacs. Rien d'étonnant dès lors qu'en 1991, je devienne bachelier en arts graphiques. En 2003, j'ai entamé une formation d'ébéniste - avec les incrustations comme option - à l'Ecole Boulle. Diplômée en 2005, j'ai travaillé comme incrustatrice chez un fabricant de petits objets - des coffrets à cigares, à bijoux et à montres. Je réalisais aussi les prototypes et créais des pièces pour de grandes marques de luxe. En 2013, je suis devenue indépendante. J'ai débuté par des incrustations classiques mais, après diverses recherches techniques, je me suis mise à combiner divers matériaux dans une même incrustation. Outre le bois et la nacre, j'utilise à présent le chagrin et d'autres types de cuirs, certains métaux, de l'os, de la paille, des coquilles d'oeuf, du parchemin, etc. Le plus difficile étant de les mêler. Le bois et la nacre peuvent être poncés et un vernis. Ce qui n'est pas le cas du cuir et la paille, par exemple. Cela génère donc une différence entre les épaisseurs qui constitue déjà en elle-même une difficulté. J'ai développé - pour mes grandes créations d'abord - une nouvelle technique permettant de rendre certains matériaux extrêmement plats, et je l'ai appliquée ensuite aux miniatures. En France, elle est en voie d'être déposée. "

Rose Saneuil.

Rose Saneuil. © GF

" La base de mon travail est toujours photographique - un paysage, un objet, une source de lumière, une personne, un détail... Je me base sur les nombreuses photos que je réalise pour déterminer les formes et les ombres. Après quoi, je crée des dégradés de couleurs à l'aide de divers matériaux qui se marient visuellement. A ce stade, je ne me préoccupe pas encore des défis d'ordre technique, ils ne seront pris en compte qu'au cours de la dernière étape. Cette façon de travailler m'a obligée à repousser constamment mes limites. J'ai ainsi réussi à développer une technique permettant de raffiner divers types de placage de bois pour confectionner une incrustation ultraplate. C'est essentiellement pour cette raison que Piaget - qui détient le record des mouvements horlogers les plus fins - a accepté de me prendre pour partenaire. "

Sandrine Deperrois, Watch Product Teammanager chez Piaget : " Nous sommes toujours en quête d'artisans spécialisés dans l'ultraplat. Celui-ci fait partie de l'ADN de Piaget. Il nous arrive de trouver certaines alternatives très belles mais non réalisables dans un tel format. Nous possédons en interne une grande expertise de l'artisanat ultraplat, tant pour la réalisation de nos propres mouvements, boîtiers et montres-bracelets que dans la pose des pierres. Pour Piaget, l'aspect artistique revêt une importance capitale. Pour les cadrans, nous recherchons donc des artisans passés maîtres dans leur spécialité et se démarquant des autres.

Partager

Pour les cadrans, nous recherchons des artisans passés maîtres dans leur spécialité et se démarquant des autres.

L'objectif étant d'atteindre un niveau d'exclusivité. Rose Saneuil nous a contactés - cela en fait déjà une exception - et convaincus de sa compétence en nous adressant des photos. Si son univers de Rose revêt une telle importance pour Piaget, c'est parce qu'elle projette la tradition dans le futur. Elle travaille sur la base de techniques d'incrustation traditionnelles mais sa manière d'aborder le travail et le choix des couleurs - à la fois modernes et abstraits - nous a séduits et intrigués. Pour Piaget aussi, le style est de première importance et va bien au-delà de simples éléments figuratifs répétitifs. "

Rose Saneuil : " Je veux parvenir à éveiller l'intérêt par l'aspect esthétique, artistique et personnel de mon travail, et faire oublier aux gens qu'il s'agit d'incrustation. L'aspect strictement abstrait peut permettre au spectateur de laisser libre cours à son imagination. Mais je suis aussi intéressée par des thèmes tels que la nature et la femme."

Les artisans de l'horlogerie

© GF

Le bois est un matériau très réputé dans le monde de l'incrustation - il est le plus traditionnel et le plus utilisé. C'est André-Charles Boulle, l'ébéniste de Louis XIV qui, au 17e siècle, a donné au travail d'incrustation son impulsion, perfectionnant la technique de marqueterie qui a fini par porter son nom. Sur les armoires de chêne étaient collés, découpés à la scie, des écailles de tortue, de l'ivoire, de l'ébène, du cuivre, de l'argent, de l'étain, du laiton. Rose Saneuil : " Mais chaque matériau exige une approche spécifique. La nacre est bien plus difficile à travailler que le bois. Elle est dure à entamer, tout en étant fragile - elle se brise facilement. Le zinc est, lui aussi, très difficile à travailler mais il ne casse pas. J'y ai eu recours pour réaliser un triptyque aux dimensions d'un mur, représentant une scène d'arbres. Auparavant, je travaillais en plus grand format - triptyques, coffrets à cigares... La technique de base reste la même pour les cadrans de montres, mais il est plus pénible de travailler en petit format - notamment pour la découpe. "

La signature du graveur Dick Steenman : la rose en or rose gravé de l'Altiplano de Piaget.

La signature du graveur Dick Steenman : la rose en or rose gravé de l'Altiplano de Piaget. © GF

" Je travaille de 7 heures du matin à 23 heures. J'aime beaucoup la partie qui consiste à chercher de nouveaux matériaux, que je trouve le plus souvent de manière impromptue. J'accumule beaucoup de dessins aussi que je n'arrive pas, hélas, à mettre en chantier, faute de temps. "

" J'espère pouvoir un jour travailler d'une manière plus créative encore et me faire connaître en tant qu'artiste. C'est difficile car, en France comme ailleurs, un artisan est et reste un artisan alors qu'un peintre ou un sculpteur est considéré comme un artiste. En tant que marqueteuse, je ne suis pas considérée comme telle. C'est cette reconnaissance que je souhaiterais obtenir. "

Partager

J'espère pouvoir un jour être reconnue comme artiste. En tant que marqueteuse, je suis considérée comme artisan.

Le créateur et graveur néerlandais Dick Steenman se considère, lui aussi, comme un artiste. Depuis l'âge de 16 ans, il est fasciné par les bijoux et les pierres précieuses. Passion qui se double d'un grand sens du détail et d'une patience énorme. Deux vertus qui lui viennent de ses parents - sa mère réalisait ses propres bijoux en émail, son père occupait son temps libre à réparer des horloges anciennes. Après être passé par diverses écoles, à Genève notamment, Dick Steenman a acquis toutes les ficelles en matière de création de bijoux et d'horlogerie, mais aussi de polissage de pierres précieuses, de gravure et d'émaillage. Il fabrique également ses propres montres à tirage limité, les vendant sous son nom à des clients japonais, et se montre compétent dans d'autres disciplines - glyptique, gravure de pierres fines et d'or. Rien d'étonnant donc à ce que Piaget ait engagé ce créatif polyvalent il y a 22 ans. Une collaboration qui a donné lieu à des créations d'exception, sa nouvelle oeuvre étant une magnifique rose ornant le cadran de l'Altiplano, la montre ultraplate de Piaget. Un vrai tour de force, Dick Steenman ayant gravé un par un chacun des pétales en or rose.

Les artisans de l'horlogerie

© GF

Bien que faisant partie des cinq meilleurs graveurs du monde, l'homme reste très modeste. " Je ne me trouve plus dans la position de me dire qu'une création présente un degré élevé de difficulté. Je m'y attelle, point. Le plus amusant est l'aspect tridimensionnel du travail de gravure - l'on crée une sculpture en fait. La pierre est souvent plus difficile à travailler dans le détail que l'or. C'est le cas du saphir et du rubis qui sont des pierres dures et ne peuvent se façonner qu'à l'aide d'outils utilisés pour le diamant. Contraint de travailler d'une manière moins raffinée, le graveur s'expose aussi au risque que la pierre se casse s'il va trop loin et de voir tous ses efforts réduits à néant - l'émeraude, très belle et très coûteuse que je grave actuellement présente ce haut niveau de risque. En revanche, dans le travail des métaux précieux, il est possible de réparer une erreur au cours du processus de création. L'or rose utilisé pour la rose de l'Altiplano est un matériau nettement plus tendre qui autorise un travail minutieux sous les diverses couches des pétales. "

Si Dick Steenman ne peut dire ce qu'il a réalisé de plus difficile dans sa carrière, il sait pertinemment que la collaboration avec d'autres métiers dans un projet augmente le niveau de risque. " Lorsque je collabore avec Anita Porchet (NDLR : la maître-émailleuse qui, par le passé, a aussi travaillé pour Piaget), la tension monte. C'est loin d'être évident lorsqu'il me faut graver un cadran qu'elle a émaillé - et ce, même si je me suis spécialisé dans la gravure de l'émail. Si je dérape, il est fort probable que son émaillage soit endommagé. Cela peut représenter la perte d'une semaine entière de travail. "

Partager

Actuellement, je grave une très belle et très coûteuse émeraude. Un travail à haut risque. Si le graveur va trop loin, la pierre se casse.

Pour Dick Steenman, la curiosité est un ressort important dans la création : " J'ai beaucoup voyagé au Japon pour y découvrir et comprendre diverses techniques - dont celle de la gravure de sabres. C'est ainsi que j'ai appris à utiliser d'autres outils et à fabriquer les miens - notamment, afin de parvenir à accéder pleinement sous les pétales de la rose de l'Altiplano et d'obtenir ainsi plus de profondeur visuelle. En son centre, cette rose a une épaisseur de 1,4 millimètre, contre 1 millimètre sur la partie extérieure. Autant dire trois fois rien. Ce ne fut donc pas simple de donner le sentiment d'un objet tridimensionnel comme je le souhaitais. "

En matière d'inspiration aussi, Dick Steenman cherche constamment la nouveauté. " En ce qui concerne mon travail personnel, je la cherche dans tout ce qui est issu de l'océan. Il serait amusant que je puisse travailler dans cet univers pour Piaget. "

TEXTE ANJA VAN DER BORGHT

Nos partenaires