Le pilote Nico Rosberg : " La peur comme moteur "

13/04/16 à 12:00 - Mise à jour à 14/04/16 à 15:13

Trends Style a rencontré le jeune pilote Nico Rosberg au Salon International de la Haute Horlogerie où il était présent en tant qu'ambassadeur de la marque International Watch Company alias IWC Schaffhausen.

Le pilote Nico Rosberg : " La peur comme moteur "

Nico Rosberg : " Finir deuxième à deux reprises suppose que l'on peut aussi devenir champion du monde. " © PHOTOPRESS/IWC

Lorsqu'on a pour père l'ancien champion du monde finlandais de Formule 1 Keke Rosberg, on est issu, à n'en pas douter, d'une excellente écurie de course. L'Allemand Nico Rosberg - il a adopté la nationalité de sa mère et vit à Monaco - est, lui aussi, un battant de premier ordre dans l'univers de la F1. Sa rivalité avec Lewis Hamilton, son coéquipier chez Mercedes, est désormais légendaire. Mais alors que le charismatique Hamilton respire l'esprit positif et la joie de vivre, le pilote allemand apparaît nettement plus rationnel, effacé, flegmatique.

Lorsqu'il lui est demandé de se décrire, Nico Rosberg hésite, réfléchit et finit par dire : " Je me vois comme quel-qu'un de rationnel, peu émotionnel. Mais prévenant, respectueux, et honnête. Et j'aime relever des défis. "

A ce propos, comptez-vous défier Lewis Hamilton lors de la saison de F1 2016. Qu'en est-il aujourd'hui de votre rivalité ?

" Il est, lui aussi, un challenger, et il me tient en alerte. Il est évident que je veux gagner - sur les circuits de F1 mais aussi ailleurs. La course représente un défi permanent, un combat, tout en étant un métier et une passion. Une passion que j'ai héritée de mon père. J'ai appris énormément de lui. C'est un homme sage qui répond toujours présent lorsque j'ai besoin de lui. "

Quelle est la chose la plus importante qu'il vous ait apprise ?

" Je ne peux pas citer ainsi, à brûle-pourpoint, l'un de ses conseils, car il y en a beaucoup trop. Mais cette montre IWC qu'il m'a offerte en 2006 pour mon 21e anniversaire signifie beaucoup pour moi. Sur son fond sont gravés mon nom et la date à laquelle il me l'a offerte. IWC a toujours été ma marque favorite. Adolescent, je portais des modèles bon marché - des Swatch - mais cette IWC a été ma première montre mécanique. C'est donc très particulier de pouvoir être l'ambassadeur de cette marque dont mon père est, lui aussi, un fan inconditionnel. Cela rend les choses plus exceptionnelles encore. Je me trouve aujourd'hui à Genève en tant que Brand Ambassador et je porte dès lors, outre ma propre montre, une Montre d'Aviateur à cadran gris et bracelet de cuir brun. Mon modèle favori reste néanmoins la Portugaise Calendrier Perpétuel qui offre la même combinaison de couleurs. Ses dimensions, son style, son élégance et ses teintes représentent pour moi le top absolu. "

LA MYSTIQUE DE LA MARQUE

En tant que friend of the brand, pouvez-vous choisir la montre que vous portez ?

" En principe, oui. Mais cette année, IWC célèbre les 80 ans du lancement de sa première Montre d'Aviateur, à l'époque la plus grande montre jamais produite par IWC Schaffhausen - son boîtier affichait un diamètre de 55 millimètres. Pour l'occasion, la marque dévoile deux modèles successeurs : les Grandes Montres d'Aviateur Heritage 55 et Heritage 48, inspirées l'une et l'autre du modèle historique par les dimensions du boîtier (55 et 48 millimètres) et par le design. Il était logique que je porte aujourd'hui une Montre d'Aviateur. "

On associe plus volontiers les pilotes de course aux montres Ingenieur d'IWC.

" C'est vrai, mais c'est une question de goût personnel. J'ai toujours eu une préférence pour les modèles Aviateur. "

Le pilote Nico Rosberg : " La peur comme moteur "

© PHOTOPRESS

Que signifie IWC pour vous ?

" Il s'agit vraiment de mon label favori, avec laquelle j'ai donc, via mon père, un lien particulier qui remonte à loin. J'en suis très fier. IWC est l'une des plus grandes marques au monde et figure depuis très longtemps au nombre des partenaires de notre équipe Mercedes AMG Petronas Formula One. Elle a en outre de nombreuses connexions avec de grands acteurs - il y a peu, j'ai rencontré Christoph Waltz et Hilary Swank. Ce sont précisément de telles personnes qui génèrent cette sorte de mystique existant autour de la marque. IWC prend de nombreuses initiatives pour asseoir une identité de marque forte. "

Durant la course, vous ne portez pas de montre ?

" Non. Pour des raisons de sécurité mais aussi parce que ce serait parfaitement inutile. Je n'ai pas besoin de montre - je n'aurais du reste pas le temps de la consulter. Tout comme je n'ai pas à être à la mode. Cela étant, sur mon gant gauche, de couleur verte (NDLR : Lewis Hamilton en porte des blancs) figure le dessin d'une Grande Montre d'Aviateur d'IWC. C'est plutôt cool. "

LA CONNEXION AVEC LE VÉHICULE

Qu'est-ce qui vous anime en tant que pilote de F1 ?

" C'est un métier fantastique. Je suis habité par le désir de gagner et je dispose d'une voiture de course qui m'en donne les moyens. Cela génère un défi permanent. J'éprouve à la fois de la passion et de l'anxiété. Cela peut paraître étrange, mais la peur joue un rôle important dans tout ce que j'accomplis en F1. Elle permet de maîtriser d'une manière rationnelle les risques qui y sont inhérents. Elle est un moyen de tirer le meilleur de soi-même tout en ne devenant pas imprudent. Ma plus grande peur se situe ailleurs. Elle a trait à la crainte qu'il arrive quelque chose à ma famille. "

La concentration est, elle aussi, un moyen de maîtriser son anxiété.

" Pour m'échauffer physiquement avant une course, je joue la plupart du temps un petit match de football avec mon kinésiste. Une pratique qui a été adoptée par de nombreuses autres équipes du pit. Pour le reste, je suis simplement dans le moment présent. Cela s'apparente sans doute à la préparation d'une interview : le journaliste s'arrête et s'interroge sur ce qu'il veut savoir et sur ce qui est susceptible d'intéresser son lectorat. Au moment où je prends place dans ma voiture, je tente d'établir une connexion avec elle. Je réfléchis à ce que je dois accomplir avec elle et à la manière dont elle va réagir. Avant le tour de qualification, je me concentre sur cette session au cours de laquelle je vais me donner à fond et chercher à évaluer mes limites. Je me focalise exclusivement sur ce moment. Mais je suis aussi un peu superstitieux. Ainsi, lorsque je porte une paire de chaussettes durant les qualifications et que je fais le meilleur temps, obtenant ainsi la pole position, je fais en sorte de porter les mêmes chaussettes durant la course. "

Nico Rosberg en pleine action et en compagnie de son coéquipier et concurrent Lewis Hamilton.

Nico Rosberg en pleine action et en compagnie de son coéquipier et concurrent Lewis Hamilton. © ISOPIX

Gagner le championnat du monde de F1, est-ce votre ambition ultime ?

" Absolument. J'y ai occupé à deux reprises la deuxième place. C'est donc de l'ordre des possibilités. Mais j'ai aussi l'ambition de de rester le plus longtemps possible dans la course automobile. Le succès et la passion sont des notions clés. Je ne pense pas encore à la carrière que je mènerai après avoir quitté la compétition. Je suis encore trop jeune pour cela. "

Le succès est-il possible sans passion ?

" Difficilement. Mais il arrive que le succès attise la passion. Je pense que ces deux éléments sont interdépendants. Et que le succès en F1 me propulse toujours plus loin. Je me souviens de l'époque où j'ai gagné mes premières courses : je trouvais cela extraordinaire. La sensation que l'on éprouve lors d'une victoire est difficile à décrire. A chaque départ, gagner apparaît donc comme l'unique option. "

TEXTE ANJA VAN DER BORGHT

PLEIN VOL

En 2016, IWC étoffe sa gamme de montres d'aviateur en lançant de plus petits modèles dans le segment d'entrée, sans pour autant négliger son patrimoine historique. Les Montres d'Aviateur Mark XVIII et Automatic 36 s'adressent aux femmes et aux hommes à fins poignets, appréciant l'élégance et la discrétion. Simultanément, la marque lance l'authentique Grande Montre d'Aviateur Heritage, une montre d'observation qui rappelle beaucoup la B-Ur de 1940. Autre première s'inscrivant très bien dans l'univers des aviateurs et des globe-trotters : la Montre d'Aviateur Timezoner Chronographe, premier modèle où un fuseau horaire, date incluse, peut être réglé en tournant simplement la lunette. Et comme chaque année, IWC propose ses collections exclusives Antoine de Saint-Exupéry et Le Petit Prince. Des séries limitées dont l'atout majeur réside dans des designs originaux fondés sur les aventures du Petit Prince et de son créateur, l'aviateur et écrivain français Antoine de Saint-Exupéry.

En savoir plus sur:

Nos partenaires