L'atelier du cinquième étage

02/06/16 à 16:19 - Mise à jour à 16:46

Une nouvelle collection joaillière qui met en scène un motif de matelassage ? Cela existe et c'est signé CHANEL qui fait une nouvelle fois la preuve de son audace technique et créative, à l'image de sa fondatrice, Mademoiselle Coco Chanel.

L'atelier du cinquième étage

Gabrielle "Coco" Chanel trouvait de l'inspiration dans le monde des sports équestres. © Chanel

En proposant Signature, sa collection de haute joaillerie la plus récente, la maison Chanel fait particulièrement honneur à sa fondatrice Coco Chanel. Visionnaire, audacieuse et affranchie, celle-ci n'a eu de cesse de bousculer l'establishment, de casser les codes établis et de redéfinir la vision du luxe, façonnant une nouvelle élégance qui continuerait de coller à sa légende.

LA VESTE DU LAD

Née le 19 août 1883 à Saumur, orpheline de mère à l'âge de 12 ans, Gabrielle Chanel vécut son adolescence dans un orphelinat en Corrèze. Est-ce cette existence faite d'austérité et de rigueur qui a incité cette personnalité hors du commun à développer un style révolutionnaire ? Quoi qu'il en soit, les lignes épurées et les couleurs neutres - noir, blanc, beige - qu'elle appréciait tant ne sont pas sans évoquer les uniformes des soeurs et le ton des murs de pierre de l'abbaye d'Aubazine... A 18 ans, elle apprend le métier de couseuse, en ayant, avant tout, la volonté de s'en sortir. Une énergie qu'elle conservera jusqu'à sa mort en 1971 à l'âge de 87 ans, dans la suite parisienne qu'elle occupait au Ritz. Celle que l'on appelait " Mademoiselle " - elle ne voulut jamais se marier - avait créé en une vie un empire dédié à l'élégance, constitué de haute couture, de prêt-à-porter, de joaillerie et de parfums.

Partager

L'empire dédié à l'élégance; créé en une vie par Coco Chanel constitue une source d'inspiration inépuisable pour la marque.

Comme l'explique Benjamin Comar, directeur international de la joaillerie chez Chanel Joaillerie, il s'agit là, pour la marque, d'un remarquable patrimoine et d'une source d'inspiration inépuisable. Le " style Chanel " est associé à des codes, à des symboles et à des éléments très spécifiques - la petite robe noire, la perle, le camélia, la numérologie (le célèbre parfum N° 5 du précieux parfum), la chaîne-bandoulière des sacs, le jersey, le tweed, le motif matelassé...

D'où provient ce dernier ? C'est du milieu hippique - qu'elle aimait à fréquenter avec son ami et amant Etienne Balsan, gentleman-rider français - et plus particulièrement des vestes portées par les lads sur les champs de course, que Gabrielle Chanel s'est inspirée pour créer ce matelassage. Elle l'a d'abord décliné, à la fin des années 1920, sur les coussins de son appartement rue Cambon, pour en faire ensuite l'apanage de son fameux sac à bandoulière tressé cuir, le 2.55. Devenu un incontournable de son univers créatif, il lui a permis, grâce aux coutures entrecroisées qui le rendait indéformable, de donner corps, volume et tenue aux matières souples qu'elle aimait travailler - le jersey, l'agneau ou la soie.

MATELASSAGE HAUTE JOAILLERIE

Le célèbre motif du carré matelassé a inspiré la collection Signature de Chanel.

Le célèbre motif du carré matelassé a inspiré la collection Signature de Chanel. © Chanel

Le projet de décliner cet emblématique motif matelassé - soit un carré (sur pointe) galbé - dans une collection de haute joaillerie représente un hommage mais aussi un véritable défi. Benjamin Comar : " Il fallait parvenir à créer des pièces souples, agréables à porter, flexibles et aux emmaillements fins ". C'est le studio de création de haute joaillerie Chanel qui en a imaginé la géométrie, concevant 48 pièces à la fois graphiques et fluides, qui accompagnent naturellement les mouvements du corps. Le motif démultiplié sur la surface entière de ces bijoux les transforme en une matière tactile qui vient s'enrouler autour de la nuque, du doigt ou du poignet. " Créer cette collection mêlant diamants, saphirs, perles, marqueterie de nacre et de cristal de roche, a représenté un nouvel exercice de style pour nous ".

Partager

La performance technique a consisté à créer des bijoux souples à partir de ce motif très géométrique.

Pour Benjamin Comar, la collection Signature exprime totalement l'élégance à la Chanel : celle du bijou que la femme s'approprie complètement, pouvant le combiner ou le dépareiller, l'associer tant à un jeans qu'à une robe du soir. Et avec lequel elle se crée son propre style, sa personnalité préférée du moment. " Plus que des bijoux trophées, ces pièces font figure de talismans porteurs de valeurs intrinsèques. " Et Chanel démontre une nouvelle fois sa faculté à traverser les décennies et à s'adapter aux tendances, tout en restant fidèle à ses valeurs d'origine.

220 M² AVEC VUE

C'est au sein de l'atelier de joaillerie, place Vendôme, que les pièces phare de la maison Chanel voient le jour. Situé au 5e étage de l'hôtel particulier, cet espace donnant sur la colonne Vendôme a été inauguré en 2012, dans la continuité de l'intégration du studio de création joaillerie réalisée en 2009. Objectif ? Marquer la volonté de la marque de soutenir la croissance et les ambitions de son activité de haute joaillerie, affirmer sa légitimité et maîtriser entièrement le développement de ses collections, tout en contribuant à la pérennisation d'un métier d'art majeur. Entièrement dédié à la fabrication des prototypes, des parures exceptionnelles et des commandes spéciales, cet espace emploie actuellement une vingtaine de personnes. Benjamin Comar : " En parallèle, nous poursuivons notre collaboration avec la quinzaine d'ateliers parisiens avec lesquels nous travaillons aujourd'hui ". De quoi créer ces bijoux qui font la différence. Comme la faisait Mademoiselle. ?

www.chanel.com

TEXTE NATHALIE MARCHAL

Nos partenaires