Trends Style

Je suis un yes man

14/12/16 à 15:14 - Mise à jour à 15/12/16 à 15:23

Pour le projet Most Daring Powered by Mumm, Thierry Neuville, pilote de rallye et Mumm Brand Ambassador, interroge des Belges faisant preuve de vision et d'audace. Dont Gilles Van Bouwel nouvelle star de la TV flamande.

Je suis un yes man

Gilles Van Bouwel (à droite) à Thierry Neuville : " Ma devise? Work hard, play hard ". © Mumm

Thierry Neuville : " Il y a un peu moins d'un an, vous étiez encore un illustre inconnu en Flandre. Et en l'espace de quelques semaines, vous êtes devenu une star de la télévision. Comment réagit-on ?

Gilles Van Bouwel : " Durant l'année qui vient de s'écouler, ma vie a radicalement changé. 2016 est une année charnière. Cela a évidemment à voir avec l'émission De Mol (NDLT : jeu télévisé diffusé sur les chaînes flamandes) dans laquelle j'étais la "taupe" - le saboteur. Cela fait un effet étrange d'être soudainement reconnu partout. "

TN : " Et ce n'est pas près de s'atténuer puisque la télévision est votre nouvel habitat. "

GVB : " Après les enregistrements, la maison de production - Woestijnvis - m'a fait une offre. Je n'ai pas dû réfléchir très longtemps pour décider de troquer mon travail de bureau chez Unilever pour un job créatif de rédacteur. Bien que j'aie confiance en mon choix et qu'il s'agisse d'une opportunité que l'on ne rencontre qu'une seule fois dans sa vie, cela représente néanmoins un grand saut. "

TN : " Mais vous aimez prendre des risques. "

GVB : " J'ai quitté une situation financièrement stable pour me précipiter dans un environnement qui n'est pas vraiment réputé pour sa stabilité. Mais je suis sûr que j'aurais regretté longtemps de ne pas l'avoir fait. On verra ce que l'avenir m'apportera. Peut-être travaillerai-je à nouveau pour Unilever d'ici un an et demi, qui sait ? "

TN : " La télévision a-t-elle toujours été un rêve pour vous ? "

GVB : " Je suis fasciné depuis l'enfance par tout ce qui a trait au cinéma et à la télévision. Lorsque j'avais 18 ans, j'ai voulu faire des études au RITCS (NDLT : équivalent de l'INSAS) mais mes parents ont insisté pour que j'obtienne un diplôme offrant plus de sécurité et d'avenir. Et à 18 ans, on écoute les conseils avisés de ses père et mère. J'ai suivi l'avis parental plutôt que mon rêve. Mais dans mon for intérieur, l'idée de passer à autre chose faisait son chemin. "

AMATEUR DE SENSATIONS FORTES

TN : " Quelle est la chose la plus audacieuse que vous ayez jamais faite ? "

GVB : " Le pas professionnel que je viens de franchir. Mais j'ai eu un sentiment du même ordre lorsque je me suis acheté mon appartement. J'aime les sensations fortes : la plongée sous-marine et en cage parmi les requins, le saut en parachute, à l'élastique. Les voyages lointains avec sac à dos - je tente d'en faire un à deux par an. Seul le vol retour est planifié. Pour le reste, je vis pleinement et je laisse les choses m'advenir. Dans de tels moments, je suis un "Yes Man". Je dis oui à tout ce qui croise ma route. Je suis accro à l'adrénaline. "

TN : " Quelles sont vos plus grandes passions ? "

GVB : " Je suis passionné de cinéma. Mes amis me surnomment parfois l'IMDB ambulant (NDLR : pour Internet Movie DataBase, une banque de données en ligne de films, de séries, d'acteurs et de jeux vidéo). Je vois beaucoup de films et j'en sais pas mal sur la question. Je vais deux à trois fois par mois au cinéma et je regarde énormément de séries. Il m'arrive, lorsque j'ai une après-midi de libre, de la passer devant la TV. "

" Mon autre passion est le sport. J'essaie d'en faire trois fois par semaine. Généralement, je cours parce qu'il s'agit de l'activité la plus facile. La seule chose dont on ait besoin, en plus des chaussures, c'est de temps. Et elle peut se pratiquer partout. Pour la natation, il faut une piscine, pour le fitness, une salle et des appareils. Cela étant, je ne trouve pas la course si géniale. J'ai plutôt une nature de compétiteur et j'aime donc les sports dans lesquels... "

Le projet Most Daring.

Le projet Most Daring. © Mumm

TN : " ... on peut vaincre un adversaire. "

GVB : " En effet. D'où mon amour du tennis même si je pratique trop peu. "

SANS REGRET

TN : " Quelle est l'importance du succès pour vous ? "

GVB : " Je le préfère à l'échec. Mais je ne prends pas de décisions dans la précipitation. Des risques calculés, oui. Je réfléchis auparavant, après quoi je reviens rarement sur mes décisions. Et si mes choix ne paraissent pas porteurs de succès, je ne m'en afflige pas. Je ne supporte pas que des gens disent : "Si seulement je m'étais abstenu de faire cela". Qui prend une décision doit pouvoir vivre avec les conséquences de celle-ci. J'aime la réussite, mais si elle n'est pas au rendez-vous, je recadre. Jamais, je ne regarde en arrière avec regret. "

TN : " Célébrez-vous aussi la réussite ? "

GVB : " Plutôt, oui. J'ai pour devise "Work hard, play hard". Lorsque j'étais à la Vlerick Business School, j'allais au cours toute la journée, après quoi je sortais jusqu'à 5 heures du matin. Mais à 9 heures, j'étais à nouveau au cours. J'ai besoin de ce défoulement. Je peux travailler très dur mais je dois pouvoir faire la fête ensuite. "

TN : " Selon vous, quels gens méritent la mention "Most Daring" ? Qui vous inspire ? "

GVB : " Ceux qui ne suivent pas le troupeau. Qui sortent des sentiers battus. Ce peut être Malala Yousafzai, la jeune Indienne qui a eu le Prix Nobel de la Paix en 2014 mais aussi Lady Gaga ou Beyoncé. Ou encore Bear Grylls. Un James Bond réel qui a travaillé pour le M16 - les services secrets britanniques - comme expert en survie. Il s'est cassé le dos lors d'un saut en parachute, ce qui a mis fin à sa carrière au M16. Il a pu émerger de cette crise profonde et réalise aujourd'hui des émissions télévisées dédiées aux techniques de survie. "

TN : " Qui a eu de l'influence dans votre vie ? "

GVB : " J'ai toujours été à l'écoute des conseils de mes parents. Ce qui, à l'époque, m'a empêché de suivre ma passion. Aujourd'hui, je me fie davantage à mon instinct bien que je me laisse vite entraîner. Il n'est pas très difficile de me convaincre ou de me dissuader de faire quelque chose. Si l'on me propose un projet audacieux, il y a fort à parier que j'accepte en disant qu'il s'agit d'une bonne idée et que l'on peut compter sur moi. "

TN : " Comment réagissez-vous aux critiques ? "

GVB : " J'aimerais pouvoir dire que je m'en fiche mais ce serait mentir. De nombreux téléspectateurs ont fait part de leur opinion sur le jeu télévisé et sur mes prestations. Fort heureusement, la plupart étaient plaisantes, mais pour cent avis positifs, il y en avait un qui était moins bon. Et ce sont ces réactions négatives qui m'empêchaient de dormir. " ?

www.mumm.com

TEXTE DIRK REMMERIE

DARING ACTIVITY : VIRTUAL REALITY DOWNHILL RACE

Skier au Velvet Lounge à Anvers ? Thierry Neuville et Gilles Van Bouwel ont fixé leursskis numériques et enfilé leur casque de réalité virtuelle, se préparant à une compétitionde descente. Gilles Van Bouwel : "Ces lunettes RV ont rendu cela très vrai. Thierry etmoi, nous nous sommes affrontés à la course, à travers les portes. Jeune, j'ai beaucouppratiqué le ski et le snowboard, mais ceci était différent. Nous avons effectué la descenteà trois reprises et j'ai gagné à chaque fois - parfois de justesse. Mais c'est gai de laisserquelqu'un derrière soi qui est réputé pour sa vitesse".

Vous pouvez revivre la même expérience que Thierry Neuville et Gilles Van Bouwel en Belgique en magasins, dans des bars ou même en digital avec l'application Snowstorm.

Pour plus d'informations : www.mummdaringdelivery.be

GILLES VAN BOUWEL

Gilles Van Bouwel (28 ans) a fait des études d'ingénieur commercial à la KU Leuven. Après cinq ans, il a rejoint non pas le marché du travail mais la Vlerick Business School. Après quoi, il a commencé à travailler chez Unilever comme Brand Manager. Rendu célèbre en Flandre, début 2016, par le jeu télévisé De Mol, il est devenu rédacteur et présentateur pour la maison de production Woestijnvis.

THIERRY NEUVILLE - BELGIAN MUMM AMBASSADOR

Originaire de Saint-Vith, Thierry Neuville (28 ans) vit actuellement à Monaco. En 2008, il fait ses débuts dans la discipline du rallye automobile où, en moins de cinq ans, il atteint le top : une participation au championnat du monde. Au cours de sa deuxième saison (2013), il devient vice-champion du monde avec Ford. Depuis, il a remporté sur Hyundai deux victoires en championnats du monde des rallyes - en Allemagne (2014) et en Italie (2016). Un record belge. Il comptabilise 14 podiums au total et ambitionne de remporter le titre mondial. Cette année, il est à nouveau vice-champion du monde. Son look très tendance est marqué par des lunettes orange. Chaque année, il réunit un certain nombre de VIP lors de sa compétition de golf Stars & Drive. Thierry Neuville est Mumm Brand Ambassador.

Nos partenaires