En mode topless

14/07/16 à 14:08 - Mise à jour à 14:31

Quand MERCEDES-BENZ ôte le haut... Pour célébrer ses 130 ans, la marque à l'étoile propose cinq nouveaux cabriolets.

En mode topless

La Mercedes-Benz Fortwo Cabrio © Mercedes

Le 29 janvier 1886, Carl Benz faisait breveter le premier véhicule à moteur - un tricycle. Parallè-lement, Gottlieb Daimler avait développé une voiture motorisée à quatre roues. Les pères fondateurs de l'actuel Daimler AG et de sa marque-phare Mercedes-Benz ont donc posé les jalons de l'automobile moderne indépendamment l'un de l'autre.

Depuis cette date, l' " inventeur " de l'automobile n'a cessé de travailler au développement de celle-ci à tous les niveaux possibles : la propulsion, la sécurité, le design et le confort. A preuve les plus de 80.000 brevets que la firme a déposés depuis. Et Mercedes-Benz entend bien continuer à jouer un rôle clé dans son évolution.

Les inventions de Carl Benz et de Gottlieb Daimler sont très vite devenues les symboles de la liberté de mouvement individuelle, mais aussi un moteur essentiel de la croissance économique. Outre le premier autobus et le premier camion, Mercedes-Benz a développé la " première voiture particulière de l'époque moderne " : la Mercedes 35 cv présentée au public en février 1900. Ce modèle marque le passage de la fameuse " calèche à moteur ", montée sur de grandes roues, à l'automobile telle qu'on la connaît aujourd'hui. Il fut aussi le premier à porter le nom Mercedes, une appellation que l'on doit au caprice d'un client qui soumit le fait de passer une très grosse commande à la condition de voir la voiture baptisée du nom de sa fille.

Partager

Il y a 130 ans, sans se concerter, Carl Benz et Gottlieb Daimler posaient les fondements de l'automobile moderne.

Aujourd'hui, l'offre de la marque à l'étoile est très diversifiée, allant du segment des compactes - la Classe A - au haut de gamme - la Classe S - en passant par des poids lourds (l'Actros), les utilitaires légers (le Sprinter) ou encore les autobus urbains (le Citaro). Et le label Smart (initia-lement une contraction des termes Swatch, Mercedes et Art) spécialisé dans le petit gabarit citadin. Le concept-car biplace a donné naissance aux premiers compacts de Mercedes-Benz, à savoir la Classe A et la Smart City Coupé, qui a précédé l'actuelle Smart Fortwo.

LE RETOUR DES ICÔNES

Cette année, Mercedes-Benz célèbre donc son 130e anniversaire, et propose pour l'occasion quelques modèles de rêve dans le segment des cabriolets.

Le premier cabriolet lancé par la marque remonte à 1902. Il s'agissait de la Parsifal, mue par un moteur à essence à 2 cylindres qui développait 12 à 14 chevaux. Depuis, plusieurs dizaines de modèles à ciel ouvert ont jalonné son histoire : la SSK en 1928, la 500K en 1934, le légendaire Cabriolet 220S en 1956 et toute une génération de SL, de la première - le 300SL Roadster présenté en 1957 - aux modèles plus récents tels que le Cabriolet 230G en 1979, le Cabriolet Mercedes-Benz 300 CE en 1990, le SLK en 1995, précurseur du toit escamotable métallique, et le Roadster SLS en 2011, d'ores et déjà modèle de collection.

Mercedes-Benz en présente quatre nouveaux cette année : le SLC (successeur du SLK), le SL (8e génération), le Classe C (de l'inédit pour cette ligne) et le Classe S, premier du genre depuis 1971.

La Mercedes-Benz SLS Roadster.

La Mercedes-Benz SLS Roadster. © Mercedes

Vingt ans exactement après l'introduction du premier roadster compact, son successeur débarque sous le nom SLC. Le modèle phare Mercedes-AMG SLC 43 et le modèle de base SLC 180 sont nouveaux dans ce segment. Le SLC s'appuie sur un succès impressionnant - son prédécesseur, le SLK, introduit en 1996, jouissait d'une popularité internationale considérable et fut vendu à 670.000 exemplaires. Le toit escamotable, qui peut s'actionner à une vitesse de 40 km/h grâce à la commande électro-hydraulique, permet d'utiliser ce cabriolet en toutes saisons.

Autre icône faisant un retour remarqué : le roadster Mercedes-Benz SL, revisité de manière réussie sur les plans de la technologie et du design. Le museau présente un look sportif prononcé grâce, notamment, au nouveau capot et à la nouvelle configuration du pare-chocs et des phares - montés vers l'extérieur, ceux-ci procurent un meilleur éclairage latéral. Les échappements bien marqués, les ailerons chromés ornant les garde-boues et les rétroviseurs extérieurs confirment ce parti-pris sportif.

La gamme SL 2016 comprend la SL 400, dotée d'un moteur V6 délivrant un puissance de 270 kW (367 cv) et un couple de 500 Nm, et la SL 500 alimentée par un moteur V8 de 335 kW (455 cv). Sans oublier la Mercedes-AMG SL 63 et la SL 65, qui en impose par son robuste moteur V12.

SANS TOIT, PAR TOUS LES TEMPS

Mercedes-Benz propose aussi, pour la première fois, un cabriolet basé sur la Classe C et enrichit parallèlement son offre avec une version à capote classique en lin. Le pare-vent automatique AIRCAP et le chauffage de nuque AIRSCARF - tous deux en option - permettent de rouler à l'air libre 365 jours par an.

Les moteurs développent entre 115 et 270 kW (de 156 à 367 cv) et la nouvelle boîte de vitesse automatique 9G-TRONIC est disponible dans ces motorisations. Ce Cabrio Classe C s'affiche comme le nouveau modèle d'entrée de gamme dans l'offre de cabriolets de Mercedes-Benz.

Toit fermé, il présente une silhouette semblable à celle du Coupé Classe C - les deux voitures possèdent d'ailleurs des dimensions de base quasi identiques. Son coffre dispose d'un volume de 360 litres (qui, toit ouvert, se réduit à 285 litres ).

Le nouveau Cabriolet Classe S constitue, lui, la troisième variante de l'actuelle famille de la Classe S et le premier cabriolet dans cette classe premium depuis 1971. Il présente, bien sûr, la technologie de pointe de la Classe S, dont la climatisation intelligente qui protège les passagers des courants d'air et du vent. Ce modèle peut être personnalisé à souhait, à l'appui d'un large éventail de cuirs et de cuirs nappa, de couleurs et de peintures spéciales, et de six options d'aménagement possibles pour l'intérieur.

Mais la variante ultime est sans conteste la Mercedes-AMG S 63 4MATIC Cabriolet, dont la description en chiffres est vertigineuse : le moteur bi-turbo V8 de 5,5 litres développe une puissance de 430 kW (585 cv) et un couple maximum de 900 Nm, permettant une accélération de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes. Le puissant système de freins à disque haute performance (matériau composite en option) permet un freinage impeccable.

Partager

Par cette nouvelle offre, Mercedes-Benz revendique le statut de constructeur des cabriolets les plus confortables.

Last but not least, 2016 est aussi l'année de naissance du nouveau Smart Fortwo Cabrio, le cinquième de l'impressionnante série de cabriolets proposés par Mercedes-Benz cette année. Par simple pression sur un bouton, ce biplace peut passer, au choix, de modèle fermé à semi-ouvert puis totalement ouvert - comme un vrai cabriolet. Ses dimensions (2,69 m de longueur, 1,66 m de largeur et 1,55 m de hauteur) en font une petite citadine pratique, idéale aussi pour des échappées à la campagne.

Par cette nouvelle offre, Mercedes-Benz revendique clairement le statut de constructeur de cabriolets les plus confortables au monde - le système avancé de pare-vent automatique AIRCAP, le chauffage de nuque AIRSCARF, la climatisation intelligente et les sièges et accoudoirs chauffants garantissant le confort des passagers, même par météo capricieuse.

www.mercedes-benz.be

TEXTE SERGE VANMAERCKE

En savoir plus sur:

Nos partenaires