Des montres mécaniques avec un héritage de 111 ans

18/02/16 à 13:24 - Mise à jour à 15:00

Fondée en 1904, rachetée en 1982, la marque horlogère Oris se concentre exclusivement depuis 1985 sur la production de montres mécaniques. Dans sa collection, qui se décline autour de quatre univers - le sport automobile, la plongée, l'aviation et la culture -, elle joue les cartes de la diversification et de l'accessibilité. Rencontre avec son PDG, Ulrich W. Herzog.

Des montres mécaniques avec un héritage de 111 ans

Avant d'être à la tête d'Oris en même temps que son propriétaire principal, Ulrich W. Herzog fut d'abord Sales & Marketing Manager de cette société qu'il rejoignit en 1978. La Suisse se trouvait alors en pleine crise horlogère et Oris faisait partie du groupe ASUAG, lequel deviendrait plus tard le Swatch Group. " En 1982, le Dr Portman et moi-même avons racheté l'entreprise dont je suis devenu le directeur général. En 2001, j'en ai repris la présidence et je suis donc devenu Executive Chairman de la société. "

Nombre de grandes marques horlogères ont été rachetées par des groupes de luxe. Oris demeure un label indépendant. Comment envisagez-vous son futur ?

ULRICH W. HERZOG : " Pour nous, l'indépendance est un état d'esprit. Et un luxe en soi. Nous croyons en une clientèle tout aussi indépendante, libre de prendre elle-même des décisions, et en des détaillants et une presse qui le sont également. En tant que société indépendante gérée par ses propriétaires, nous sommes en mesure de prendre des décisions qui visent le long terme et non des intérêts à court terme - davantage de mise dans l'actionnariat en Bourse. Dès le 1er janvier prochain, Oris connaîtra un rajeunissement de sa direction - Rolf Studer et Claudine Gertiser-Herzog seront nommés Joint Executive Officers et je me concentrerai sur le rôle de Président de l'Oris Group. Je suis convaincu que cela lui permettra d'aborder le futur de manière plus efficace encore. "

Partager

" Real watches for real people " était déjà à l'esprit de ses fondateurs et il demeure sa pierre angulaire.

Oris a une certaine réputation en matière de rapport qualité-prix, lequel est considéré comme intéressant. Quelle politique du consommateur poursuivez-vous ?

" Depuis sa création, Oris privilégie l'innovation et la réflexion industrielle afin de pouvoir offrir un produit attirant et compétitif. Le slogan " Real watches for real people " était déjà à l'esprit de ses fondateurs et il demeure sa pierre angulaire. Le fait d'offrir exclusivement des montres mécaniques, des produits qui ont une âme, permet à Oris de se distinguer des autres marques. Nous sommes fiers d'être un label Swiss made qui, tout en comptant un héritage de plus de 111 ans, nourrit aussi une passion pour l'innovation en matière de matériaux, de fonctions et de design. C'est la combinaison de tous ces éléments qui rend Oris unique et que recherche notre clientèle à travers le monde. Nous lui réservons encore quelques belles surprises à ce niveau. "

Comment vont évoluer les prix dans les prochaines années ?

" Deux facteurs essentiels influencent les prix de nos produits. Il y a les coûts de production en Suisse. Nous n'avons pas augmenté nos prix à l'export en francs suisses mais les prix dans la zone euro ont connu des ajustements. C'est la part que nous somme le moins en mesure de contrôler. Par ailleurs, nous avons une offre diversifiée. Le Calibre maison 110+ qui vient d'être lancé engendre des prix légèrement supérieurs à 5.000 euros. Mais nous conservons au coeur de notre collection des montres dont le prix varie entre 1.500 et 2.900 euros. "

La collection avec le calibre 111.

La collection avec le calibre 111.

Les calibres 110 et 111 sont présentés comme les premiers calibres manufacturés d'Oris. A quels autres mouvements recourez-vous ?

" Depuis sa fondation en 1904, Oris a créé quelque 279 mouvements maison. Un chapitre que nous avons rouvert l'an dernier en proposant le Calibre 110, le premier mouvement maison depuis 1982. Apparu cette année, le Calibre 111 comprend une fonction de date additionnelle mais nous avons d'autres projets pour lui. Pour le reste, nous utilisons essentiellement des mouvements Sellita - firme avec laquelle nous continuerons de travailler pour maintenir nos prix d'entrée à un niveau particulièrement attrayant pour des montres mécaniques - et toujours quelques mouvements ETA. En juin dernier, nous avons lancé la Big Crown ProPilot Calibre 111, le premier modèle aviateur doté de notre calibre maison. "

Qu'est-ce qui est fabriqué chez Oris et qu'est-ce qui ne l'est pas ?

" Oris était jadis un atelier intégré où l'on fabriquait des mouvements, des cadrans, des boîtiers, etc. Depuis 1982, nous nous sommes plutôt concentrés sur le développement de nos modules de mouvements et de notre mouvement maison, sur le design des parties extérieures - aiguilles, cadrans, boîtiers, etc. - ainsi que sur le contrôle de qualité final à la fois de tous les composants utilisés et de leur assemblage. La fabrication des composants est en sous-traitance auprès des ateliers les plus expérimentés travaillant pour d'autres marques de luxe suisses. Le goût de l'innovation constitue un élément clé dans nos montres. Nous avons toujours tenté d'y inclure des fonctions à la fois nouvelles et utiles, ce qui est apprécié de nos clients. Cela a conduit à de nombreux éléments uniques et brevetés - par exemple, le World Timer qui permet de changer de fuseau et donc d'heure par simple pression sur un bouton, ou le Rotation Safety System du modèle ProDiver, développé en collaboration avec un plongeur professionnel et permettant de verrouiller la lunette. "

TEXTE SERGE VANMAERCKE

En savoir plus sur:

Nos partenaires