Céramique avant tout

26/08/15 à 16:50 - Mise à jour à 27/08/15 à 15:09

Spécialiste et pionnier suisse des montres en céramique, Rado ajoute un habillage couleur chocolat aux traditionnels noir, blanc et métal, édités précédemment. Et présente une nouvelle matière céramique ultralégère. rencontre avec son numéro un, Matthias Breschan.

Céramique avant tout

Les premiers modèles Rado en céramique noire datent de 1986. Ils ont été suivis quelque temps plus tard par des montres en céramique haute technologie blanche. Mais la marque a également été la première à utiliser le plasma - une céramique haute technologie HyperChrome qui, en surface, ressemble à du métal. Aujourd'hui, une nouvelle teinte chocolat fait son apparition dans trois modèles de cette ligne, dont la sortie est prévue en septembre : l'HyperChrome Automatic Diamonds Limited Edition, l'HyperChrome Automatic Chronograph Tachymeter Limited Edition et l'HyperChrome Automatic. Mais lors de la dernière édition du salon Baselworld, la marque a également présenté une nouvelle HyperChrome - dont le lancement est prévu pour 2016 - baptisée " Si3N4 ", première montre à être dotée d'un boîtier et d'un bracelet en céramique high-tech au nitrure de silicium. Un matériau qui permet de réduire le poids d'environ 30 % par rapport à d'autres types de céramique.

Partager

Le travail de la technologie permettant d'obtenir une céramique plasma high-tech d'allure métallique entre le gris et le taupe en est un bel exemple

Rado a par ailleurs fait l'objet de commentaires de la part de la pionnière en matière d'observations et de prévisions de tendances, à savoir la Néerlandaise Li Edelkoort. Selon elle, la marque a symboliquement pris la relève des alchimistes du Moyen Age, dont la passion pour la chimie était, du reste, sous-tendue par une tradition mystique et philosophique.

Le travail de la technologie permettant d'obtenir une céramique plasma high-tech d'allure métallique entre le gris et le taupe en est un bel exemple. Explications avec le CEO, Matthias Bresschan.

Vous insistez beaucoup sur les couleurs et les textures des matériaux. Vous n'hésitez d'ailleurs pas à faire référence au monde mystérieux de l'alchimie. Cela n'entraînera-t-il pas à terme, le risque pour Rado, d'être considéré davantage pour son design et ses matières que pour la précision de sa mesure du temps ?

MATTHIAS BRESSCHAU : " Rado est effectivement connu pour son recours à des matériaux innovants dans l'industrie horlogère. Mais sous ces matières souvent révolutionnaires, on trouve toujours des mouvements de qualité suisse qui, pour certains d'entre eux, ont été développés spécialement pour Rado. C'est le cas notamment pour l'HyperChrome Si3N4. La marque s'est toujours concentrée sur le design et sur les matériaux high-tech. Il s'agit là d'un aspect essentiel de son ADN. La céramique high-tech plasma, d'allure métallique, est un matériau, qu'elle a introduit dans le secteur horloger. Et il est exceptionnel dans la mesure où aucun métal n'est présent dans sa composition. Il s'agit bien de céramique à 100 %. "

LES JEUNES SÉDUITS PAR LA COULEUR

Visez-vous un public cible particulier par le biais de ce produit plasma ? Attire-t-il une nouvelle clientèle ?

" Il séduit à la fois les amateurs de céramique et les amateurs de métal. D'abord blanche, cette céramique high-tech est traitée dans un four spécial à plasma qui chauffe à 20.000° C et dans lequel sont adjoints certains gaz. Rado a été la première marque à utiliser ce nnn nnn processus qui offre un maximum d'atouts. "

A quels autres matériaux avez-vous recours ?

" Rado utilise une large gamme de matériaux - céramique high-tech, acier inoxydable, céramique high-tech au nitrure de silicium, Ceramos (un mélange de 90 % de céramique et de 10 % de métal). La céramique high-tech demeure le matériau clé pour Rado, à la fois pour les boîtiers et les bracelets. Il est à la fois léger, résistant aux griffes et, atout non négligeable, hypoallergénique. Cela étant, nous proposons de plus en plus de bracelets en cuir, et certains de la Rado Court Collection sont en caoutchouc, ce qui convient parfaitement au style sportif de ces modèles. Puis il y a, bien sûr, cette céramique high-tech au nitrure de silicium qui constitue le boîtier et le bracelet de l'HyperChrome Si3N4 et leur permet d'être 30 % plus légers que ceux conçus dans d'autres types de céramique, et donc d'augmenter le confort au porter. "

Céramique avant tout

La céramique limite quelque peu les possibilités de donner de la couleur aux collections. Va-t-on assister à des changements dans ce domaine ?

" Durant très longtemps, il est vrai, les montres en céramique ont été blanches ou noires. Mais en 2012, nous avons proposé les tons or rose et jaune, et en 2014, un gris high-tech. La céramique high-tech plasma a permis d'adjoindre la nuan-ce de brillant métallique. Tout cela nous conduit vers une nouvelle clientèle, souvent plus jeune. "

L'INCOMPARABLE LÉGÈRETÉ

Quel est le degré de fragilité de ces céramiques high-tech ?

" Il s'agit un matériau très dur qui atteint un score de plus de 1.200 sur l'échelle Vickers (NDLR : conçue dans les années 1920 par les ingénieurs de la société Vickers en Angleterre, la dureté Vickers a été adoptée comme l'une des normes de dureté en 1954). Mais s'il est extrêmement dur, il n'est pas indestructible pour autant. Comme pour tout objet de valeur, il faut prendre grand soin de ces montres. "

Céramique avant tout

La marque s'implique-t-elle dans de nouveaux mouvements ?

" L'HyperChrome Si3N4 ne se distingue pas uniquement par cette nouvelle céramique ultralégère. Elle recèle aussi un mouvement ultraléger développé en collaboration avec ETA, et comprenant des ponts en aluminium qui réduisent le poids du mouvement de manière significative. "

Vous intéressez-vous aux complications ?

" Notre mission est de continuer à innover dans le domaine des matériaux high-tech et du design. Nous ne prévoyons pas de lancer des montres dotées de mouvements à complication pour le moment. "

Céramique avant tout

Aujourd'hui, le tout haut de gamme recourt également à la céramique. Prévoyez-vous de rejoindre cette catégorie un jour ?

" Rado a été la première marque horlogère à utiliser de la céramique high-tech dans le secteur horloger, et ce dès 1986. Le fait que de nombreuses marques haut de gamme y recourent aujourd'hui, prouve à quel point il s'agit d'un matériau noble et luxueux. Mais fort de 30 ans d'expérience, Rado dispose d'une expertise incomparable et reste clairement un pionnier. Aujourd'hui, nous proposons des modèles réalisés en céramique high-tech dans différentes catégories de prix. "

Précisément, dans quelle catégorie de prix vous positionnez-vous ? Et avez-vous l'intention de vous y maintenir ?

" Rado dispose d'une large gamme de prix (de 1.000 à 4.000 dollars, soit d'un peu moins de 900 à un peu moins de 3.600 euros ) avec une répartition équilibrée entre modèles mécaniques et montres à quartz, pour hommes et pour femmes. Et cela ne changera pas dans le futur. C'est la clé de notre succès. "

Texte Serge Vanmaercke

En savoir plus sur:

Nos partenaires