'Parfois je rêve de faire le tour du monde avec ma famille pendant un an'

07/08/17 à 15:02 - Mise à jour à 15:01

Trends Style interviewe régulièrement un entrepreneur à succès concernant le travail et la vie. Cette semaine: Anton Janssens, co-inspirateur de la marque d'accessoires KOMONO. "Peut-être finirai-je un jour dans un monastère."

'Parfois je rêve de faire le tour du monde avec ma famille pendant un an'

© -

Le label jeune et branché de lunettes de soleil et de montres KOMONO a la cote. Bien que la marque soit désormais mondialement réputée, ses racines sont indéniablement belges. C'est ici que le tandem en affaires Raf Maes et Anton Janssens ont créé 'leur' KOMONO en 2009 et ont conféré l'identité stricte et minimaliste à la marque et pour laquelle elle est aujourd'hui reconnue. Ça ressemble à quoi de diriger une société qui a déferlé à toute vitesse dans l'univers de la mode. Entretien avec Anton Janssens.

Comment vous habillez-vous pour votre travail ?

Anton Janssens: "Je suis très actif au travail. Quand je ne supervise pas les designs avec l'équipe de production, j'ai des rendez-vous avec des points de vente potentiels. Pour moi, une journée de travail ordinaire, ça n'existe pas. Avec ce style de vie, le confort de vêtements irréprochables mais casual convient. Une marque comme COS y correspond entièrement : les vêtements ont l'air bien sans être très sensibles aux tendances."

"J'ai ensuite aussi un penchant pour les vêtements des stylistes belges. Je retrouve tellement de personnalité et de détails subtils dans le design de Raf Simons ou Bruno Pieters. Et bien sûr, je porte toujours une montre de KOMONO." (rires)

Comment combinez-vous travail et vie privée ?

"Ma vie professionnelle est entièrement sous le signe de la recherche d'un équilibre esthétique entre design, innovation et minimalisme, donc bien sûr, je prolonge aussi cette quête d'équilibre dans ma vie privée. J'ai une femme et deux enfants, je dois donc bien m'adapter. Parfois, je travaille le week-end, mais parfois je vais aussi à un concert un mardi soir."

Êtes-vous parfois sciemment offline ?

"Oui, c'est très important. Personne ne peut être créatif ou productif une journée entière. Si vous essayez tout de même de l'être, vous perdez votre focus. Vous pouvez en rire, mais j'ai un potager à la maison et cela a un effet très apaisant. Cela me donne de la satisfaction, de voir pousser une courgette que j'ai plantée moi-même. Leur goût n'est également pas mauvais !

Quel est le luxe ultime, pour vous ?

"Pour moi, le temps est un luxe incroyable, l'idée que je puisse faire tout ce que je veux, quand je le veux. Diriger une entreprise à croissance rapide comme KOMONO implique que je suis sous pression la plupart du temps. Je vis d'échéance en échéance et cela a parfois son prix. Ne me comprenez pas mal, j'aime ce que je fais et je n'échangerais ce job contre rien d'autre, mais parfois je rêve de prendre une année sabbatique et de faire le tour du monde avec ma famille."

Quel est le but le plus élevé que vous désirez atteindre dans la vie ?

"Je ne sais pas si cela existe, mais trouver un endroit où je suis heureux à 100% serait un vrai exploit. Peut-être finirai-je un jour dans un monastère, qui sait." (rires)

"La gestion de KOMONO contribue à ce bonheur. Quand je vois combien notre équipe et nos partenaires sont motivés, cela me donne beaucoup d'énergie. J'en ai besoin pour continuer à progresser. Nous sommes ambitieux et mettons la barre extrêmement haut, tant sur le plan du design que du côté business. Je trouverais cela fantastique de réaliser ces ambitions, mais pouvoir partager l'ensemble du processus avec d'autres personnes est aujourd'hui déjà gratifiant."

Comment parvenez-vous à retirer de la satisfaction de votre travail ?

"Je suis fasciné par la culture : comment les artistes composent la musique et font de l'art, par exemple. Comment cet art trouve ensuite une place dans notre style actuel. Chez KOMONO, nous utilisons cela comme inspiration et nous l'assimilons dans nos lunettes et nos montres. Si vous recevez par la suite un feedback positif sur une nouvelle collection ou sur un lookbook, c'est une des plus grandes joies qui existent."

Quelle est la leçon de carrière ou la leçon de vie la plus précieuse que vous avez reçue ?

"Si vous voulez quelque chose, vous devez travailler pour. Nothing comes for free. Et aussi qu'il ne faut pas avoir peur de faire des erreurs, tant que vous ne les faites pas deux fois. Ces deux règles sont des mantras pour moi. Beaucoup de personnes ont de grands rêves, mais si vous ne vous y mettez simplement pas, il n'y aura également rien qui se réalisera. Atteindre quelque chose n'est jamais simple, et je vois des gens qui font la liste des obstacles potentiels. Cela ne m'a jamais arrêté. Prenez cette décision, commencez à travailler à votre projet de rêve, apprenez les leçons des erreurs que vous faites et move on.'

Nos partenaires