Statut unique - Une entreprise sur quatre avec ouvriers n'engagera plus ou moins

07/11/13 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Trends-Tendances

(Belga) Une entreprise sur quatre qui emploie exclusivement ou majoritairement des ouvriers engagera moins ou plus du tout après le 1er janvier, date de l'entrée en vigueur de l'harmonisation des statuts des ouvriers et des employés. C'est ce qu'il ressort d'un sondage publié jeudi par l'Union des Classes Moyennes (UCM).

Statut unique - Une entreprise sur quatre avec ouvriers n'engagera plus ou moins

L'harmonisation des statuts des ouvriers et des employés interviendra le 1er janvier 2014. La période d'essai sera supprimée, la durée des préavis sera allongée et le jour de carence (l'absence de rémunération lors du 1er jour de maladie) disparaît. L'UCM a sollicité fin octobre 936 gérants, administrateurs, directeurs, comptables. Au total, 18 pc ont répondu, soit environ 170 responsables. Le secrétariat social souhaitait connaître l'impact de ces changements sur leur politique d'emploi. Il ressort que plus de 80 pc des employeurs se sont renseignés sur l'harmonisation. Moins de 2 pc des sondés ne sont au courant de rien. L'étude montre surtout que 86 pc des responsables d'entreprises occupant exclusivement ou majoritairement des ouvriers adapteront leur politique des ressources humaines. Une entreprise sur quatre a même l'intention d'engager moins voire plus du tout. Près de la moitié de ces responsables recourra d'abord à des CDD, des intérimaires et des indépendants. Du côté des entreprises qui occupent majoritairement des employés, 55 pc garderont leur politique de RH inchangée et un sur quatre modifiera son recrutement. Dans ces entreprises également, les embauches avec CDI se feront plus rares. L'enquête montre enfin que plus l'entreprise est grande, plus elle modifiera sa politique de recrutement. L'UCM demande au gouvernement de "revoir sa copie" car elle craint des "conséquences désastreuses sur l'emploi". (Belga)

Nos partenaires