Statut unique - Le syndicat libéral restera, lui aussi, vigilant lors de la mise en oeuvre du compromis

09/07/13 à 15:29 - Mise à jour à 15:29

Source: Trends-Tendances

(Belga) La CGSLB juge "acceptables" les points d'équilibre du compromis dégagé vendredi dernier en vue d'une harmonisation des statuts d'ouvrier et d'employé, a-t-elle indiqué mardi à l'issue de l'examen du texte par son bureau national. A l'instar de la FGTB, la CGSLB annonce qu'elle "restera vigilante" lors de la mise en oeuvre de ce compromis.

Le syndicat libéral constate que le texte introduit "divers éléments de solidarité", parmi lesquels la solidarité des employés "supérieurs" vis-à-vis des autres travailleurs. La CGSLB constate également que sa demande visant à mettre un terme à l'arbitraire lors des licenciements a été entendue et que l'obligation de motivation lors des licenciements sera prévue à l'avenir. Cependant, "de très nombreux points demandent encore à être développés" tandis que "diverses questions subsistent et ouvrent des espaces nouveaux de concertation et de négociation à la rentrée de septembre", souligne la CGSLB. Au-delà des solutions qui viennent d'être trouvées par rapport aux questions du jour de carence et de la durée des préavis, le syndicat libéral réclame aussi, "dans un avenir proche", des solutions pour les aspects liés au droit collectif du travail. "Depuis longtemps, le syndicat libéral plaide pour la mise en place de commissions paritaires compétentes pour l'ensemble des travailleurs. Cet objectif de 'statut unique' pour la composition des commissions paritaires constitue une des pistes importantes, en vue de résoudre diverses disparités et discriminations entre travailleurs", conclut le communiqué. (Belga)

Nos partenaires