Sortie de crise en vue sur le canal de Panama avec l'annonce d'un accord

28/02/14 à 13:11 - Mise à jour à 13:11

Source: Trends-Tendances

(Belga) Après une crise de deux mois, le consortium international chargé des travaux d'élargissement du canal de Panama, dirigés par le constructeur espagnol Sacyr, et l'autorité du canal ont annoncé vendredi un accord sur le financement du surcoût du chantier.

Sortie de crise en vue sur le canal de Panama avec l'annonce d'un accord

La crise, liée à un surcoût estimé à 1,2 milliard d'euros (1,6 milliard de dollars), a entraîné un ralentissement des travaux et leur interruption pendant deux semaines en février sur l'un des plus gros chantiers de génie civil au monde, mettant en péril une livraison de la voie élargie prévue en 2015. Un accord a été conclu "pour résoudre les problèmes de financement" de l'élargissement du canal, selon un communiqué du consortium GUPC, transmis vendredi par Sacyr. Les travaux sur le chantier d'élargissement du canal de Panama avaient repris le 20 février, après une suspension de deux semaines. L'autorité du canal (ACP) avait alors affirmé qu'afin d'avancer dans la négociation, 36,8 millions de dollars correspondant aux travaux facturés en décembre seraient remis au GUPC pour garantir la reprise du chantier. Cette somme devait couvrir les salaires des ouvriers, qui n'avaient pas été payés pendant deux semaines, et servir à faire face à toutes obligations vis-à-vis des fournisseurs, selon l'ACP. L'annonce faite vendredi "est la dernière étape d'une série de phases de négociations qui ont culminé avec cet accord", poursuit le GUPC. Le GUPC, composé également de l'italien Salini Impreglio, du belge Jan de Nul et de la panaméenne Constructora Urbana (CUSA), exige le versement de 1,6 milliard de dollars supplémentaires, affirmant que des problèmes géologiques imprévus apparus sur le chantier ont entraîné d'importants surcoûts en ciment. Long de 80 kilomètres, inauguré en 1914 et rétrocédé en 1999 au Panama par les Etats-Unis, le canal a comme principaux client les Etats-Unis, la Chine, le Japon, le Chili et la Corée du Sud. (Belga)

Nos partenaires