SNCB - Conditions de travail des agents de B-Mobility: un groupe de réflexion se réunit le 22 mai

07/05/14 à 14:07 - Mise à jour à 14:07

Source: Trends-Tendances

(Belga) Un groupe de travail se réunira le 22 mai prochain afin de se pencher sur les conditions de travail des agents commerciaux de B-Mobility, en charge de la vente des titres de transport, a annoncé le syndicat socialiste à l'issue de la sous-commission paritaire organisée mercredi. "Nous ne prévoyons pas de déposer de préavis de grève", a indiqué le secrétaire général de la CGSP-Cheminots, Serge Piteljon.

Les agents commerciaux de B-Mobility basés à Bruxelles-Midi ont débrayé mardi sur le coup de 10h30 pour protester contre "la charge psychosociale trop importante" à laquelle ils sont quotidiennement confrontés, selon la CGSP-Cheminots. "Le groupe de travail abordera notamment la problématique de matériel, mais aussi les autres revendications du personnel de vente", a expliqué le porte-parole de la SNCB, Thierry Ney. "Aucune solution n'a été trouvée lors de la sous-commission paritaire ce matin, car il ne s'agit pas d'apporter des réponses à court terme. Il faut assurer la pérennité des emplois. Nous ne prévoyons pas de mener d'autres actions d'ici le 22 mai. Nous essayons plutôt d'apaiser les esprits en attendant la réunion du groupe de travail", a conclu M. Piteljon. La CGSP-Cheminots pointe "les conditions de travail déplorables" du personnel de vente de B-Mobility. Selon le syndicat socialiste, la situation est particulièrement criante à Bruxelles-Midi, où travaillent quelque 80 agents commerciaux, mais, sans solution adaptée, les tensions pourraient s'étendre à l'ensemble du pays alors que le manque d'effectifs est généralisé. (Belga)

Nos partenaires