Shurgard peut procéder à des écoutes téléphoniques de son personnel

18/06/13 à 07:20 - Mise à jour à 07:20

Source: Trends-Tendances

(Belga) La société gestionnaire d'entrepôts, Shurgard, a obtenu le feu vert de la Commission de la protection de la vie privée pour procéder à des écoutes téléphoniques de son personnel sur son lieu de travail en Belgique, peut-on lire mardi dans De Tijd.

La Commission de la protection de la vie privée suppose que de nombreuses entreprises ont recours à des écoutes téléphoniques de leur personnel, mais constate que seul un petit nombre d'entre elles le déclarent. Les entreprises ExxonMobil, Keytrade Bank, UBS Belgium, Atos Worldline, Merit Capital, ABN AMRO ou encore Shurgard ont notamment indiqué avoir recours à cette pratique. Le 1er juillet dernier, malgré les nombreuses contestations des syndicats, la direction de Shurgard avait installé un système d'écoute et d'enregistrement des appels afin d'améliorer la prise en charge des clients. En réaction, le front commun syndical avait demandé une conciliation et proposé de suspendre les enregistrements le temps que la Commission vie privée rende son avis. La direction avait cependant refusé de répondre à la demande des syndicats concernant la suspension des enregistrements. La Commission a désormais autorisé Shurgard sur base de son "droit de garde en tant qu'employeur" a poursuivre ses écoutes, considérant notamment que toutes les conversations téléphoniques enregistrées étaient en rapport avec le travail. La société a par contre été réprimandée car la possibilité d'effectuer des écoutes téléphoniques n'était pas indiquée dans le règlement de travail. (Belga)

Nos partenaires