Schréder : "Le plan annoncé par la direction ne tient pas la route"

03/10/13 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les travailleurs de la société Constructions Electriques Schréder (CES) à Fernelmont (Namur) ont décidé jeudi de refuser l'arrêt de la production sur le site de Fernelmont, à la suite d'une réunion entre syndicats et travailleurs qui s'est terminée à 13h00. Douze emplois sont menacés dans cette entreprise spécialisée dans la production et la vente de solutions d'éclairage à l'extérieur.

"Le plan annoncé par la direction ne tient pas la route et ne correspond pas à ce qu'il se passe dans l'usine. L'éclairage traditionnel représente encore une part importante du marché et ce au moins jusqu'à 2020 où l'on prévoit 74% d'éclairage LED", a indiqué Gérard Luwel, secrétaire régional MWB-FGTB Namur. Une partie de la production de Fernelmont devrait être délocalisée vers Bornem (Anvers). "Nous n'accepterons pas cette neuvième restructuration du groupe qui prend là une décision stratégique, et non financière. Les travailleurs veulent continuer la production ici, quitte à adapter davantage l'usine au marché", a ajouté le secrétaire des Métallurgistes Wallonie-Bruxelles. Cette position des travailleurs sera expliquée lundi à 9h00 lors d'une première réunion entre direction et syndicats. La direction, qui a annoncé sa volonté d'arrêter la production vendredi dernier, explique que cette réorganisation intervient dans un marché mondial de l'éclairage public et industriel de plus en plus concurrentiel. L'entreprise invoque l'évolution de la technologie LED qui "requiert une toute autre approche industrielle liée au monde de l'électronique". (Belga)

Nos partenaires